Kodak prépare un nouveau caméscope Super 8

Retour vers le passé

Liste de tags

Avec la renaissance des disques vinyles qui s’opère auprès de l’industrie musicale ces dernières années, un nouveau marché pourrait subir un phénomène semblable : le secteur des caméras vidéo.

C’est du moins le pari que fait Kodak, l’une des entreprises ayant autrefois dominé l’industrie photographique d’avant sa transition au numérique. Ainsi, dans le cadre du CES 2016, rendez-vous annuel où l’on présente le dernier cri en matière de technologie, Kodak a dévoilé le prototype d’un caméscope Super 8 ayant pour vocation de capter des images sur pellicule 8 mm.

super8_pressReleaseImage

La conception de l’appareil est le fruit d’une collaboration entre Kodak et le designer industriel Yves Behar (qui a notamment conçu la défunte console OUYA).

Reste à voir maintenant si Kodak trouvera une clientèle prête à investir de 400 à 750$ US pour un nouveau caméscope Super 8.

Afin d’appuyer le projet, une série de cinéastes, producteurs et réalisateurs réputés ont soutenu l’idée de la renaissance du Super 8, notamment Christopher Nolan, Steven Spielberg et J.J. Abrams.

«Alors que toute technologie permettant la narration visuelle doit être adoptée, rien ne surpasse la pellicule», a déclaré le réalisateur de Star Wars : The Force Awakens. «Le fait que Kodak prépare une toute nouvelle caméra Super 8 est un rêve devenu réalité.»

Bien entendu, l’utilisation d’un tel caméscope représentera un défi de taille pour monsieur et madame Tout-le-monde, habitués aux appareils numériques qui permettent d’emmagasiner du contenu sans avoir à débourser quoi que ce soit. Si l’appareil intègre un viseur numérique, permettant ainsi de voir avec fidélité l’image et son cadrage lors de la capture vidéo, il reste qu’il est question de travailler avec de la pellicule : un produit difficile à se procurer, et qui nécessite d’être développé avant d’être consulté.

Kodak planifie toutefois de fournir à ses clients une version numérique des films qui lui seront acheminés pour être développés. Reste à voir maintenant si l’entreprise trouvera une clientèle nostalgique prête à investir de 400 à 750$ US pour un nouveau caméscope Super 8, et à acheter la pellicule nécessaire pour alimenter leur nouveau gadget. À noter qu’un modèle au prix moins élevé devrait voir le jour en 2017.

  • Steve Rodrigue

    Les vinyles, les pellicules… 99% de ces produits vont dormir dans des garde-robe après quelques semaines ou mois d’utilisation. (Ma switch est à bitch)

    Je préfère encore l’option filtre Super 8 dans un logiciel. Aussi, le Super 8 ne capture pas le son, un retour aux films muets vintage?

    Parlant de vintage, dans le temps des fêtes, on a eu pas mal de fun à regarder des diapositives! Wow, nostalgie quand tu nous tient. :D

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Euh, non, pas les vinyles. J’en écoute encore régulièrement, et je ne suis pas le seul.

      • Gumby

        J’adore écouter mon vieux vinyle Abbey Road des Beatles que mes parents m’ont légué… Il n’y a pas une version numérique qui réussis à me faire monter le poil sur le bras que cette version originale! o/

      • Steve Rodrigue

        C’est tout de même jouer sur la nostalgie. Je suis un gros fan de musique, j’aime les vinyles pour ce qu’ils sont, pas parce qu’ils m’offrent une expérience d’écoute supérieure.

        En passant, je n’ai rien contre la nostalgie ou le fait de garder les vielles technologies vivantes. C’est juste que le Super 8, c’est poussé un peu loin. Comme tu le décris, c’est pas mal plus complexe de profiter de cette technologie: pellicule, développement, visionnement, etc.

        Le vinyle, c’est simple: une table tournante et bingo on en profite!

  • Guy Lambert

    Le film était super bon ! (Super 8) :-p

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Gneuh!

  • VincentQc

    Je doute qu’il y aille beaucoup de monde pour en acheter, du fait de la difficulté d’utilisation.

    Pour ce qui est du vinyle, j’en écoute toute les semaines. Dépend si le groupe a enregistrer en analogue ou numérique et surtout de la qualité de l’aiguille et de la table. Selon moi, il ne faut jamais utilisé une table de premier pris, sauf si elle possède un anti-skate pour ne pas abîmer le vinyle.

    Bonne journée tous le monde!

  • Tasien

    C’est un hoax c’est sur!

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Kodak était pourtant bel et bien présent au CES avec des prototypes. Si c’est un hoax, c’est une blague qui lui coûte très cher…

  • David Cinelli

    Kodak devrait penser à sortir également une nouvelle pellicule inversible couleur car les pellicule négative coûte un bras si l’on veux les projeter…