Instagram bloque les liens vers Snapchat et Telegram

Concurrence déloyale?

Instagram empêche désormais ses utilisateurs d’inviter les gens à les suivre sur Snapchat ou Telegram.

Alors qu’il est commun pour les internautes d’inviter les autres à les suivre sur d’autres réseaux sociaux, cette pratique n’est désormais plus permise sur Instagram. Du moins, pas dans le champ réservé à l’affichage de votre site personnel lorsque le lien inscrit vise à rediriger les utilisateurs vers Snapchat ou Telegram.

Voici le message d’erreur que l’on obtient lorsqu’on tente d’enfreindre cette nouvelle règle :

instagram

Ce changement a d’ailleurs été confirmé aujourd’hui par un porte-parole de la filiale de Facebook au blogue TechCrunch : «Nous avons supprimé la possibilité d’inclure des liens “ajoutez-moi” sur les profils d’Instagram. Cette utilisation était exceptionnelle, et ne correspond pas à la façon dont l’utilisation de notre plateforme a été conçue. D’autres types de liens sont toujours autorisés.»

Parmi ces «autres types de liens», il est possible d’ajouter l’URL d’un compte Facebook (duh), Twitter, YouTube, LinkedIn, YouTube, et même une page iTunes. Bref, le genre de liens promotionnels que des célébrités sont susceptibles de vouloir employer. Célébrités qui, doit-on le rappeler, représentent une portion importante du bassin d’utilisateurs d’Instagram, bien entendu.

À noter toutefois qu’Instagram ne semble pas vérifier la redirection de ces liens. Autrement dit, vous pourriez toujours employer un service de réduction d’URL pour rediriger la personne qui cliquera sur le lien vers n’importe quelle adresse web. À noter cependant que ce type d’URL est moins invitant pour une majorité d’internautes, en raison de sa destination inconnue et du nombre croissant de tentatives de piratages.

Difficile ici de ne pas voir cette tactique comme une façon de miner le succès potentiel de plateformes concurrentes à Facebook et ses filiales. C’est d’ailleurs le constat qu’a fait le service de messagerie Telegram sur Twitter cette semaine, en soulignant qu’une mesure identique avait également été intégrée à WhatsApp.

Comment percevez-vous ce deux poids, deux mesures de la part d’Instagram et WhatsApp?

  • Marc C.

    Bien au prix que coute le service il faut quand même s’attendre à certaines limitations… C’est pour faire des profits que ces services ont été créés, certainement pas pour rendre un service à l’humanité.