Le Galaxy S7 de Samsung

Banc d'essai

Exclusif

L’an dernier, nous avions fustigé le design, l’absence du lecteur Micro SD et la batterie inamovible du Galaxy S6. Après un an de ventes décevantes, Samsung a décidé de corriger le tir avec le Galaxy S7.

Samsung se cherche dans la téléphonie. Contrairement à d’autres domaines comme l’électroménager, où il excelle avec une poignée d’autres fabricants, sa position de leader dans la famille Android lui a assuré de belles ventes, mais l’a rendu trop consensuel. Au lieu d’innover comme son compatriote LG, Samsung s’est contenté de suivre les normes Apple. Un an de ventes décevantes plus tard, Samsung revient avec un Galaxy S7 pourvu d’un lecteur Micro SD et de l’étanchéité, elle aussi disparue du Galaxy S6 l’an dernier.

Design et prise en main

Rien n’a changé depuis l’an dernier, le Galaxy S7 ressemble toujours autant à l’iPhone, même si oui, il y a des différences comme l’arrière qui entre dans la tranche plutôt que d’être séparé, mais il ressemble toujours à un iPhone.

galaxys7

Un peu trop générique en noir, c’est en version argentée que ce téléphone se distingue. Le S7 Edge est toujours aussi superbe avec son écran incurvé, et l’effet nouveauté joue encore. La prise en main est toujours irréprochable, les deux téléphones bénéficient de ce côté d’une ergonomie solide. 

Caractéristiques techniques

Galaxy S7 Galaxy S7 Edge
Taille de l’écran 5,1 pouces QHD Super AMOLED
2 560 × 1 440 pixels (577 ppp)
5,5 pouces QHD Super AMOLED
2 560 × 1 440 pixels (534 ppp)
Batterie 3 000 mAh
(avec chargeur rapide et sans fil)
3 600 mAh
(avec chargeur rapide et sans fil)
Dimensions 142,4 × 69,6 × 7,9 mm 150,9 × 72,6 × 7,7 mm
Poids 152 grammes 157 grammes
Système sur puce Exynos 8890 (4 cœurs de 2,3 GHz + 4 cœurs de 1,6 GHz)
Mémoire vive 4 Go LPDDR4
Espace de stockage 32 Go UFS 2.0 + lecteur Micro SD (200 Go au maximum)
Caméra principale 12 mégapixels avec objectif ƒ/1.7 et pixels de 1,4 µm
Caméra frontale 5 mégapixels avec objectif ƒ/1.7
Système d’exploitation Android 6.0 Marshmallow
Réseaux cellulaires LTE de catégorie 9 (450 Mbit/s en téléchargement, 50 Mbit/s en téléversement)
Connectivité Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac (2,4 et 5 GHz) MIMO, Bluetooth 4.2 LE, ANT+, USB 2.0, NFC, GPS
Capteurs Accéléromètre, proximité, luminosité RGB, bousole, gyroscope, lecteur d’empreinte digitale, baromètre, fréquences cardiaques, à effet Hall

Matériel

Son écran de 5,1 pouces d’une résolution de 2 560 × 1 440 pixels est le même que celui du Galaxy S6. Tout simplement superbe, et il n’y avait aucune raison de le changer ou de le faire évoluer. On retrouve donc des couleurs assez justes et une grande finesse d’affichage. Comme chez Apple, l’écran devient capacitif, mais cette fonctionnalité est à peine exploitée dans le menu principal pour l’instant.

Un aperçu du Galaxy S7 Edge, dont les couleurs de l'écran sont identiques au Galaxy S7.

Un aperçu du Galaxy S7 Edge, dont les couleurs de l’écran sont identiques au Galaxy S7.

Le téléphone est toujours équipé d’un seul haut-parleur, qui lui est toujours aussi médiocre lorsqu’il s’agit d’écouter autre chose qu’une voix. Par contre, la sortie audio est d’excellente facture, comme sur le Galaxy S6, et à même d’exploiter les casques hauts de gamme.

La caméra de son côté est toujours aussi impressionnante. Tout comme le Lumia 1020, elle va «chercher» la lumière et l’amplifier. Résultat, même avec le minimum d’éclairage, on distingue nombre de détails, tandis que le bruit dans l’image est fortement réduit. Bien sûr, en condition normale de lumière ou d’ensoleillement, les photos sont superbes pour un téléphone. 

simcard

Le lecteur Micro SD qui avait disparu avec le Galaxy S6 et contribué à ses ventes décevantes fait son grand retour. Contrairement aux autres téléphones dont l’emplacement est déporté à l’arrière ou sur le côté, celui du Galaxy S7 jouxte la carte SIM. En changeant la carte SD, on retire donc la carte SIM. Malheureusement, la batterie est toujours intégrée.

Enfin, le Galaxy S7 voit le retour de l’étanchéité. Alors il n’est pas véritablement étanche, on peut le plonger dans l’eau et le ressortir sans dommage, mais hors de question de l’immerger 30 minutes au risque de l’endommager. Toutefois, pour les accidents les plus courants, comme laisser échapper son téléphone dans de l’eau, il ne craint absolument pas ce genre de problème.

Logiciels intégrés

L’interface TouchWiz revue l’an dernier est plus simple et réactive. Si les applications habituelles comme S Health et les divers lecteur audio-vidéo ou clone de Word sont de la partie, c’est la fonctionnalité d’économie d’énergie pour les jeux qui se montre particulièrement intéressante. Via un menu accessible en tout temps, il est possible baisser les caractéristiques d’un jeu afin d’alléger la charge du processeur. On peut ainsi passer la définition à 720p ou encore réduire le nombre d’images par seconde, bref tout ce qui est demandeur en ressources. Cette option est particulièrement la bienvenue, reste maintenant à voir si les utilisateurs penseront à s’en servir. 

Performance

En restant sur un écran QHD par rapport à l’an dernier, on sent le gain de puissance, de confort et d’utilisation par rapport au Galaxy S6.

Son Exynos 8890 est un monstre de puissance. L’interface est l’une des plus réactives qu’il m’ait été donné d’essayer. Bien sûr, il se montre à l’aise dans toutes les situations et lance instantanément n’importe quelle application. Depuis trois ans, la puissance des processeurs a évolué, mais ce surplus a servi à gérer des écrans montant toujours plus en définition. En restant sur un écran QHD par rapport à l’an dernier, on sent le gain de puissance, de confort et d’utilisation par rapport au Galaxy S6. N’allez pas imaginer un gros écart, mais on perçoit clairement dans son utilisation une meilleure réactivité au quotidien.

On a également apprécié le choix du Exynos 8890, ce système sur puce chauffe peu. Il n’y aura guère que dans les jeux où vous le sentirez travailler sous vos doigts, pour le reste, il excelle sans jamais le faire savoir.

Attention, le Galaxy S7 existe également en modèle pourvu d’un Snapdragon 820, mais uniquement destiné aux États-Unis et à la Chine. Cette différence s’explique par le fait que le Snapdragon supporte le CDMA toujours utilisé dans ces deux pays. Sinon, en terme de performance, les deux systèmes sur puce sont trop proches dans les tests actuels pour que l’un se démarque de l’autre.

Bien sûr, lorsque sa puissance n’est pas sollicitée, les quatre cœurs cadencés à 1,6 GHz de l’Exynos prennent le relais dans la transparence la plus totale.

Autonomie

L’autonomie en utilisation normale est excellente puisqu’il m’a duré pratiquement une grosse journée et demie. Enfin, il m’a lâché le deuxième jour vers 19h. Il faut toutefois garder en tête que c’est un téléphone neuf et qu’au bout de quelques charges, une baisse se fera sentir. En veille, avec le Wi-Fi désactivé, il tiendra facilement une semaine. Sa batterie de 3 000 mAh n’est pas étrangère à ces excellentes performances.

À noter que tant le Galaxy S7 que le S7 Edge arborent un port Micro USB.

À noter que tant le Galaxy S7 que le S7 Edge arborent un port Micro USB.

Et si l’énergie vient à manquer, on pourra le recharger par induction, ou via le chargeur rapide qui lui fournit 40% de batterie en 20 minutes, ou encore recourir à son mode économie d’énergie le temps de trouver un chargeur. En tout cas, Samsung reste fidèle à sa réputation de ce côté, à moins d’être négligent, ce téléphone ne vous lâchera pas. 

Conclusion

Le Galaxy S7 est un très bon téléphone, mais comme un Toyota, il fait tout très bien, mais sans passion. Si vous voulez quelque chose d’original, tournez-vous plutôt vers le S7 Edge, mais qui coûte un 100$ de plus. Le retour du lecteur Micro SD est un très bon point, mais la batterie inamovible reste un gros problème qui ne réconciliera pas les amateurs avec Samsung.

galaxys7dos

Prenez LG, alors qu’ils ont rarement brillé jusqu’ici, leurs téléphones avec batterie amovible remportent le succès et attire les clients de Samsung, tandis que leur idée de modules pour le G5 risque d’attirer encore plus de monde. Avec le succès de ses Galaxy, Samsung se retrouve à penser qu’ils marchent sur des œufs. Or, en s’inspirant d’Apple pour le S6, un peu moins pour le S7, Samsung veut s’adapter à l’air du temps plutôt que d’innover réellement.

Ne serait-ce que pour le design (à l’exception du Edge), des sociétés comme Apple, Sony, Nokia ou HTC ont prouvé qu’il était possible de se distinguer et de posséder une réelle personnalité. Engagez des designers qui osent, et des ingénieurs tournés vers l’avenir Samsung! Le Galaxy S7 est très bien, mais reste conservateur, c’est un téléphone certes au beau fini, avec des composants de qualité (du moins pour la puissance, la durée de vie comme chez la plupart de ses concurrents est de 3 ans), mais qui reste aussi excitant à utiliser qu’un interrupteur électrique.

Évaluation

Verdict

Le Galaxy S7 est un très bon téléphone, mais comme un Toyota, il fait tout très bien, mais sans passion.

Note finale : 4.0
Critères
Design
2
Écran
4.5
Performance
4.5
Autonomie
4.5
Prix
3

Points forts

  • Écran
  • Caméra
  • Puissance
  • Autonomie
  • Design du S7 Edge

Points faibles

  • Design du S7
  • Pas de batterie amovible
  • Écran capacitif peu exploité