François Charron veut concurrencer Amazon au Québec

Shoooooooooopping

Québec

Se targuant d’être «le plus gros centre d’achat virtuel québécois», Shooopping.ca a été lancé lundi matin. Sur Twitter toutefois, les gens sont dubitatifs quant à sa capacité à concurrencer le géant du commerce en ligne.

Initiative du chroniqueur techno François Charron, Shooopping.ca est ni plus ni moins qu’une vitrine permettant à 1 500 entreprises des quatre coins de la province de vendre leurs produits en ligne. Dans son communiqué, l’entreprise mentionne que l’on peut déjà y retrouver 120 000 produits de tout genre, allant d’articles liés à l’alimentation, l’électronique, la décoration, la mode, la beauté, les antiquités, l’art, etc.

«Sur les 8 milliards de dollars que les Québécois achètent par année sur le Web, 3$ sur 4 sortent de la province», explique le président Charron. «Il fallait rendre les produits de nos PME faciles à trouver pour les internautes et c’est ce que Shooopping.ca fait! On va ramener l’argent dans les poches de nos petites entreprises.»

Mais voilà, Twitter a réservé un accueil plutôt tiède à Shooopping.ca depuis son lancement en début de semaine :

S’il est vrai que le mot «shopping» est accepté par l’Académie française depuis longtemps, l’Office québécois de la langue française privilégie l’emploi du verbe «magasiner», une expression qui n’est toutefois aucunement utilisée à l’étranger. On peut également imaginer qu’à terme, l’idée de répondre aux besoins du marché anglophone est un rêve que caresse Shooopping.ca.

En attendant l’arrivée d’un réel moteur de recherche, les internautes enclins à faire du lèche-vitrine devront se contenter de parcourir la boutique par section.

À noter que Shooopping.ca n’a jamais prétendu être l’endroit par excellence où trouver les meilleurs prix. N’empêche, un Galaxy Note à 729$, c’est très cher payé pour un appareil introduit en 2011.

Comment y vendre ses produits?

Pour vendre sur Shooopping.ca, les marchands doivent inévitablement faire affaire avec VotreSite.ca, une autre initiative de François Charron, afin de se bâtir une boutique en ligne «pour moins de 20$» par mois. Cette boutique pourra ensuite être liée à «ce nouveau marketplace», comme le mentionne le communiqué.

Enfin, bien qu’on précise que lorsqu’un internaute achète un produit, il fait affaire directement avec le marchand, des redevances de 5% seront perçues sur chaque transaction, dont 2% servirons à couvrir les frais de la plateforme et 3% seront réinvestis dans la promotion.

Croyez-vous que cette initiative pourra sérieusement menacer Amazon?

  • http://Rhialto.com/ Rhialto

    J’adore le titre shooooooooooooping! Je fais de même quand j’en parle. :-)

    Intéressant de voir que mon commentaire y est et que je ne suis pas le seul à trouver le nom ridicule, voire même honteux comme j’ai répondu à M. Charron. Jamais je n’ai entendu un Québecois dire qu’il allait faire du shopping. Le mot a peut-être été francisé mais c’est parce que nos cousins français l’utilisaient à outrance donc c’est pour eux qu’il figure dans le dictionnaire.

    Sinon bien belle initiative mais le nom me frustre et comme c’est la porte principale d’entrée il me semble qu’un nom plus judicieux aurait dû être envisagé. Certains dépenses des fortunes en recherche marketing pour trouver LE nom avant d’en faire un logo et tout visuel!

    Au fait on le prononce comment? Shouping? Bah je veux même pas sawouère.

    • Serge

      Je me posais à peu près les mêmes questions.. plusieurs « o » de suite en anglais ça sonne comme « ou ». et aussi, pourquoi utiliser un terme français de France pour un site dédié (pour le moment?) aux entreprises Québécoises. Et personnellement je n’aime pas trop les noms avec des lettres « multipliées ».. je ne sais jamais, d’instinct, combien en mettre… je me vois mal, arriver à la maison ce soir, tenter d’aller sur le site et me demander : c’était combien de « o » au juste? 2? 3? 4? 5?… ah pis fuck, ebay, amazon, c’est simple.

      de plus, Sans certificat SSL, pour un site d’achat en ligne, ça laisse à désirer. Vivement une mise à jour rapide…. et peut-être un nouveau nom.

      au moins, on en parle. ahahah

  • http://amzn.to/1PQdFGv Anouk

    J’imagine que votre dernière question était réthorique? Car j’imagine difficilement qu’elle ne le soit pas.

  • Gumby

    J’ai been there. J’ai looké around. J’ai pas été impressed. 150 000 entreprises?! Je shoooooop pour un computer ces days-ci, et le choice est anemic. #Fail

    Dommage. Il aurait minimalement dû attendre que l’indexation soit faite… J’ai l’impression d’avoir été invité à une pièce de théâtre où le décor est correct mais que les acteurs n’ont pas eu le temps d’apprendre leur texte.

    Conclusion: Shoooooooo ! :P

  • MClement

    Encore une gamik pour standardiser les sites transactionnels qui me fait penser à pages jaunes les achats en plus et le nom un peu d’originalité aurait été apprécié. De la pure copie sans innovation qui s’appuie sur la confiance des mononcles et matantes envers un chroniqueur technologie qui comprend pas son propre domaine, zéro originalité ni de valeur ajouté je doute que ça soit viable à long terme.

  • Luck Lucky

    Shopping.ca et shoopping.ca étaient déjà pris ?
    Qu’en est-il des coûts de shiiiiiping ?
    (impossible de le savoir sans se créer un compte donc on oublie ça)

  • Luc M

    LOLLLLL ça n’arrivera jamais en 100 ans le site de Shooopping.ca est trop mal conçu et même pas protégé par la sécurité SSL qui est un minimum aujourd’hui c’est comme dire que je vais créer un site de réseau sociaux pour faire compétition a Facebook. Mr Charron vous avez des croutes a mangé mon ami.

  • Eric Martel

    shoopping.ca redirige vers Amazon, c’est n’importe quoi ce site

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      HAHAHA! Mais… vous êtes conscient que le site dont il est question ici est Shooopping.ca (avec trois «o»)?

  • Gaston

    « On dirait que le site a été conçu en 2004″

    Ben, c’est quand même un site de François Charron, alors… C’est normal.

  • Taurau

    SHOOOPING … ouin… une idée de nom peut-être bizzard, MAIS…. Le but de ce site m’a interpellé est du fait qu’on peut y acheter des produits Québécois… Malheureusement plus de faux que de vrai! C’est fâchant de savoir que quelqu’un s’enrichie en bernant les québécois en disant « Je magasine au Québec!» MERDE de TAURAU (Bullshit)! Dommage, je suis convaincu qu’un site BIEN conçu et strictement pour la vente de produits Québécois en ligne, ça fonctionnerais.

  • Patrice Chouinard

    Ben je suis allé là pour tenter de trouver quelques séries en DVD… pas évident. Dans la recherche on a le chois des catégories principales seulement. Donc, les DVD seraient dans la catégorie « loisirs ». Mais voilà, dans cette catégorie ça sort les livres, les disques et un tas d’autres affaires absolument inutiles quand on cherche des DVD.

    Pas demain la veille que ce site de Shooopping là va le moindrement concurrencer Amazon.

    Vraiment pas fort.

  • Kidecap

    Si c’est comme Amazone je déconnect toute suite je me suis fait avoir 3 fois sur Amazone