Samsung dévoile ses téléviseurs QLED en les qualifiant de supérieurs aux écrans OLED

CES 2017

Liste de tags

En exploitant les quantum dots, les nouveaux téléviseurs QLED de Samsung promettent de surpasser les téléviseurs OLED en terme de luminosité, contraste et restitution des couleurs.

C’est en effet ce que prétend le fabricant sud-coréen en dévoilant dans le cadre du CES 2017 une nouvelle gamme de téléviseurs déclinée en trois modèles : les Q7, Q8 et Q9.

«Les téléviseurs QLED de Samsung offrent l’image la plus remarquable à ce jour, avec une luminosité étonnante, les niveaux de noir les plus profonds, et surtout, des couleurs pures et riches, grâce à notre nouvelle technologie Quantum Dot», a déclaré Hyun Suk Kim, président de la division écrans de Samsung Electronics.

Selon Samsung, ces écrans peuvent reproduire avec fidélité l’espace colorimétrique étendue DCI-P3, une norme établie par l’industrie cinématographique américaine.

Qui plus est, toujours selon l’entreprise, ses nouveaux téléviseurs QLED peuvent reproduire 100% du volume d’une couleur. Autrement dit, peu importe l’intensité lumineuse, la couleur associée à un pixel sera restituée avec précision. Le contexte idéal pour la diffusion vidéo en HDR. D’ailleurs, au chapitre de la luminosité, il est question d’une intensité située entre 1 500 et 2 000 nits. Les modèles de l’an dernier se limitaient quant à eux à 1 000 nits.

Comparaison entre un téléviseur OLED et QLED (Photo : The Verge).

Comparaison entre un téléviseur OLED et QLED (Photo : The Verge).

À noter que la technologie Quantum Dot n’est pas nouvelle en soi. Déjà présente notamment dans certains téléviseurs haut de gamme de LG, Samsung et TCL, il s’agit d’une couche de nanocristaux appliquée en surface d’un panneau LCD rétroéclairé. Les couleurs émises par ce système varient selon la taille de ces particules, de 2 à 10 nanomètres. Alors que les téléviseurs QLED nécessitent un panneau LCD comme source lumineuse, contrairement aux écrans OLED dont les diodes émettent leur propre lumière, celle-ci sera transmise dans toutes les directions, améliorant contraste, couleurs, et angle de visionnement. Cet important détail semble être le secret derrière les capacités de cette gamme.

Comme bien des entreprises dévoilant leurs nouveaux produits dans le cadre du CES, Samsung est resté muette concernant les prix de ces téléviseurs. On peut imaginer qu’ils seront très élevé au départ, mais s’ils s’avèrent plus facile à produire que les écrans OLED, les consommateurs verront peut-être ce prix réduire plus rapidement au cours des années à venir.

  • Alexandre Nadeau

    1500 à 2000 nits… NON MERCI! La luminosité, c’est plus souvent un défaut qu’une qualité. Samsung boost ses blancs pour gonfler le contraste et taire le fait qu’il est incapable de reproduire des noirs noirs.
    Quand Samsung se compare à l’OLED, il est tellement sur la défensive que ça en dit long.
    Dommage que Samsung ne dise pas quel pourcentage de l’espace colorimétrique DCI-P3 il couvre.

  • r2d3

    Très intéressant

  • HibouValdor