AmpMe accueille désormais la musique de Spotify

Mise à jour

Québec
Liste de tags

L’application montréalaise AmpMe pourra dorénavant synchroniser la diffusion des chansons de l’un des plus importants services musicaux par abonnement : Spotify.

Lancée en 2015, AmpMe est une application qui permet de synchroniser avec précision la diffusion de chansons par Wi-Fi vers plusieurs appareils mobiles. Ainsi, pour alimenter l’ambiance d’un party, vos amis peuvent installer l’application gratuite sur leur téléphone (Android ou iOS), la synchroniser à la liste de lecture principale, et trimbaler leur appareil comme bon leur semble. Plus besoin de dépendre d’un système audio pour vos besoins musicaux lors de vos soirées entre amis.

Son principe est simple et efficace. Mais la musique accessible par l’application est toutefois limitée qu’à une poignée de services. Plsu précisément, AmpMe est compatible avec les fichiers stockés localement sur l’appareil hôte (celui qui démarre le groupe et le seul pouvant gérer la liste de lecture), la musique offerte sur SoundCloud, YouTube, et depuis aujourd’hui, Spotify.

Un gros coup pour la jeune montréalaise

Comme le souligne Jean-François Codère de La Presse, il s’agit d’un gros coup pour la jeune entreprise montréalaise fondée par Martin-Luc Archambault. En effet, Spotify a beau devoir composer avec une féroce concurrence ces derniers temps, il domine toujours le marché lorsque l’on compare son bassin d’utilisateurs payants – estimé à 40 millions – à celui de ses rivaux.

Les développeurs de AmpMe ont dû faire preuve d’ingéniosité pour réaliser ce défi technique.

Mais n’intègre pas Spotify qui veut et n’importe comment. Alors que son implantation était la fonctionnalité la plus demandée par les utilisateurs d’AmpMe, les développeurs de l’application ont dû faire preuve d’ingéniosité pour réaliser ce défi technique.

«Nous avons discuté avec [Spotify] parce que leur technologie ne nous permettait pas de positionner la lecture à la milliseconde près, ce dont nous avions besoin», a expliqué Archambault.

Plutôt qu’attendre que Spotify raffine son API, ce qui aurait pris des années selon lui, les ingénieurs d’AmpMe ont plutôt exploité les ressources déjà offertes pour accomplir leur exploit.

Alors, AmpMe représente-t-elle une sérieuse menace pour les Sonos de ce monde, tel que le décrivait la BBC lors du dernier CES? Oui et non. En fait, en ce qui concerne l’accès au catalogue de Spotify, un écueil imposé par le service demeure : les utilisateurs d’AmpMe doivent absolument être abonnés à Spotify Premium, le forfait payant, contrairement aux autres sources musicales offertes par l’application. Telle est la limite de l’exploitation du service par les développeurs tiers, comme le souligne Android Police.

Quoi qu’il en soit, avec le nombre croissant d’utilisateurs ayant adhéré au service payant de Spotify ces dernières années, on peut imaginer que les effets de cette contrainte ne seront pas ressentis chez tous les utilisateurs d’AmpMe.