Le public pourra assister à l’E3 2017

À surveiller

Pour la première fois de son histoire, le rendez-vous annuel de l’industrie du jeu vidéo aux États-Unis offrira une formule payante destinée au public.

C’est en effet ce qu’a appris Polygon, qui précise que 15 000 billets destinés aux consommateurs seront mis en vente sur le site de l’Electronic Entertainment Expo à compter du 13 février prochain.

Bien qu’il s’agit d’une foule importante, elle ne devrait pas surpasser la participation des journalistes et membres de l’industrie.

Bien qu’il s’agit d’une foule importante, elle ne devrait pas surpasser la participation des journalistes et membres de l’industrie, à qui était autrefois réservé l’événement. Depuis 2015, le salon est accessible aux membres du public, alors qu’environ 5 000 adeptes de jeu vidéo ont pu circuler à l’intérieur du Los Angeles Convention Center à titre d’invités pour y découvrir les toutes dernières nouveautés. Incluant la présence du public, l’assistance s’est élevée à 52 200 en 2015, puis 50 300 l’an dernier.

Soulignons que l’Entertainment Software Association a également organisé l’an dernier E3 Live, un événement gratuit parallèle à l’E3 où 20 000 personnes ont pu essayer des jeux et rencontrer des membres de l’industrie. À noter que l’organisation explore toujours l’option de répéter E3 Live à nouveau cette année.

Vous avez envie de passer une semaine à Los Angeles pour assister à l’E3 en juin prochain? Sachez que les 1 000 premiers billets seront vendus 149$ US (environ 196$ CA ou 139€), tandis que les retardataires devront payer 249$ US (environ 327$ CA ou 233€). Ce billet constitue un laissez-passer permettant à son détenteur de profiter des trois journées de l’événement, les 13, 14 et 15 juin prochain. Inutile de mentionner que pour ce prix, vous aurez tout de même à composer avec des files d’attente importante.

Inscrivez-vous sur le site de l’événement afin de manifester votre intention d’y assister.

Les conférences des développeurs, prévues la veille de l’ouverture du salon, sont pour leur part toujours réservées qu’aux journalistes et membres de l’industrie.