Alerte Blanche aurait été l’application idéale pour aujourd’hui au Québec

Fruit d'un hackathon

Québec

Une équipe de programmeurs a réalisé en moins de 48 heures une application permettant d’éviter les contraventions et remorquages lors des opérations de déneigement.

L’application prototype, judicieusement nommée Alerte Blanche, permet aux citoyens et employés municipaux de prendre en photo la plaque d’immatriculation d’une voiture stationnée dans une zone interdite pour des fins de déneigement afin d’alerter le propriétaire fautif. Ce dernier recevra ainsi une alerte sur son téléphone lui recommandant de déplacer son véhicule, tandis que la personne ayant effectué le signalement pourrait recevoir une récompense.

Alerte Blanche a remporté le premier prix de HackQC, une compétition lors de laquelle les programmeurs devaient concevoir des applications destinées à rendre la vie des citoyens plus facile.

«Chaque année, plus de 30 000 véhicules sont remorqués pendant les opérations déneigement, à Montréal seulement», explique Lost in the Bush, les créateurs d’Alerte Blanche. «Pour les automobilistes, c’est une facture de plus de 2 000 000$, en plus des désagréments d’avoir à récupérer sa voiture à l’autre bout de la ville. Pour les villes et les compagnies de déneigement, ça représente dépenses et complications logistiques.»

Il s’agit en quelque sorte d’une preuve de concept. On ignore exactement comment les récompenses pourraient être octroyées dans ce contexte, mais on imagine que les frais de contravention et de remorquage ainsi évités pourraient inciter l’automobiliste à payer pour le service rendu.

Alerte Blanche se démarque notamment par son utilisation d’OpenALPR, qui permet la reconnaissance d’images de plaques d’immatriculation, une technologie peu commune sur le marché québécois selon les développeurs.

L'équipe de Lost in the Bush : Martine Chamberland, William Mura, Francis Bergin, Samuel Labonté, Samuel Dion et Simon Fullwood.

L’équipe de Lost in the Bush : Martine Chamberland, William Mura, Francis Bergin, Samuel Labonté, Samuel Dion et Simon Fullwood.

La mobilité durable était le thème de cette première édition de HackQC, la plus importante compétition de programmation informatique basée sur les données ouvertes publiques du portail DonnéesQuébec, qui se déroulait ce weekend au Centre de foires de Sherbrooke. L’équipe derrière Alerte Blanche – les programmeurs Francis Bergin, Martine Chamberland, Samuel Dion-Girardeau, Samuel Labonté, Simon Fullwood et William Mura – y a d’ailleurs remporté le premier prix : une bourse de 6 000$.

Comme le rapporte Radio-Canada, les organisateurs de l’événement ne savaient pas, dimanche dernier, si la ville de Gatineau (d’où sont originaires trois des six responsables de l’application) comptait faire un suivi pour l’adoption de l’application prototype, qui pourrait bien entendu servir également ailleurs au Québec. De son côté, Lost in the Bush a évoqué l’idée de voir son application être également exploitée dans un autre contexte : renommée Alerte Orange, pour les travaux de construction.

Deux équipes de Rimouski ont quant à elles remporté les deuxièmes et troisièmes prix.

D’abord avec l’application Citoyen Actif, qui récompense les utilisateurs en leur permettant d’accumuler des points pour chaque minute de déplacement actif, ayant permis à Raphaël Bérubé, Pascal-Olivier Bérubé, Stéphane Brillant, Junior Coulombe, Sébastien Saucier et Olivier Soucy de recevoir une récompense de 2 500$.

Puis l’application IntelliBac, qui offre une collecte de déchet connectée pour faire économiser les municipalités, dont le troisième prix de 1 500$ a été partagé par Luc Georges, Marc Parveau, Bastien Penavayre et Viven Pradelles.