Anonymous met hors-lignes plusieurs sites de la Corée du Nord

Piratage

Le collectif de pirates poursuit sa nouvelle campagne de salissage contre le gouvernement de la Corée du Nord dans l’espoir de voir le dirigeant Kim Jong-un démissionner.

En avril dernier, Anonymous a revendiqué le piratage des comptes Twitter et Flickr de l’agence Uriminzokkiri, qui relaie la propagande pour le compte de la Corée du Nord. Les pirates ont profité de leur intrusion pour publier des photos ridiculisant Kim Jong-un et son gouvernement.

Cependant, il semblerait que certains sites du gouvernement sud-coréen auraient fait les frais des plus récentes attaques perpétrées par le mouvement Anonymous. Ce fut entre autres le cas du site de la Maison Bleue, résidence et bureau du président de la Corée du Sud. La page en question, qui affichait un message favorable au président nord-coréen avec la traditionnelle signature : «Nous sommes Anonymous. Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous.»

Bien que la cédule nord-coréenne d’Anonymous nie être impliquée dans cette série d’attaques, la nature décentralisée du mouvement empêche quiconque de l’affirmer à 100%.

Parmi les sites de la Corée du Nord ayant été victime d’Anonymous, on retrouve l’Agence centrale de presse nord-coréenne, le quotidien Rodong Sinmun et le portail Naenara.