Recours collectif contre Microsoft en lien avec la Surface RT

Affaires

Des actionnaires mécontents de l’information trompeuse transmise par Microsoft à propos des ventes de sa tablette tactile poursuivent l’entreprise américaine.

La firme d’avocats Robbins Geller Rudman & Dowd, qui se dit spécialisée en recours collectifs et fraude fiscale, a déposé une plainte au tribunal du district de Massachusetts de la part des actionnaires de Microsoft ayant acheté des actions entre le 18 avril et le 18 juillet 2013. Au banc des accusés, on retrouve le PDG Steve Ballmer, l’ex-directeur administratif et financier Peter Klein, le vice-président corporatif Frank Brod et la vice-présidente exécutive du marketing Tami Reller.

Le recours collectif accuse Microsoft d’avoir «produit des déclarations fausses et trompeuses concernant la performance financière de la compagnie et de sa tablette tactile, la Surface RT».

Alors que Microsoft a déclaré avoir généré 853 millions de dollars en revenu avec les ventes de sa tablette, elle a omis de mentionner que la compagnie avait investi 900 millions en marketing et en publicité.