L’iPad mini avec écran Retina d’Apple

Banc d'essai

Exclusif

La petite tablette d’Apple offre maintenant la même résolution d’écran que ses grandes soeurs. Mais vaut-elle son prix d’achat passablement plus élevé que celui d’appareils concurrents?

Depuis quelques semaines, ma famille s’est agrandie avec l’arrivée d’un petit nouveau : l’iPad mini avec écran Retina, que j’ai emprunté à ma conjointe pour les besoins de ce test. Un bel appareil qui satisfera la majorité des amateurs de techno qui sont confortables avec l’écosystème iOS / iTunes, mais qui est probablement trop cher pour convaincre les sceptiques de se convertir.

Design

Sans grande surprise, le nouvel iPad mini présente les mêmes bordures d’écran étroites que son prédécesseur, un fini métallique attrayant, et une ergonomie qui est restée pratiquement inchangée depuis le tout premier iPad. Seule différence notable par rapport à mon «vieux» iPad 3 de l’an passé : l’iPad mini offre deux boutons complètement séparés pour le contrôle du volume plutôt qu’un seul bouton double.

Côté prise en main, pas de surprise non plus. Le poids a augmenté d’une vingtaine de grammes par rapport à l’an passé pour accommoder une pile à plus forte capacité, c’est tout. Mais à 331 grammes pour la configuration WiFi, il n’est toujours pas question de tenir l’iPad mini d’une seule main pendant de longues périodes comme la pub nous le suggère.

On retrouve des perforations pour les hauts-parleurs des deux côtés du connecteur Lightning, sur la tranche de l’appareil; si on regarde l’iPad en orientation portrait, le bouton Home en bas, ces perforations se retrouvent «sous» l’appareil. L’effet est plus esthétique que pratique parce que contrairement à ce que l’on retrouve dans les iPad de pleine grandeur, les hauts-parleurs de l’iPad mini sont plutôt médiocres.

Plusieurs ont critiqué l’écran Retina de l’iPad mini parce qu’il reproduit une gamme de couleurs qui peut limiter le réalisme de certaines images. Il s’agit d’une critique valide, mais plus théorique que pratique. Lorsque je regarde la même image sur l’iPad mini et sur un écran qui reproduit une gamme de couleurs plus étendue, les différences sont rarement perceptibles.

Caractéristiques techniques

  • Processeur A7 bicœur d’Apple cadencé à 1,3 GHz (architecture 64 bits)
  • Coprocesseur M7 pour la détection de mouvements
  • Écran LED IPS de 7,9 pouces d’une résolution de 2 048 x 1 536 pixels (densité de 326 ppp)
  • Caméra principale : 5 mégapixels en mode photo, 1 080p en mode vidéo (avec zoom 3x)
  • Caméra secondaire : 1,2 mégapixel en mode photo, 720p en mode vidéo
  • Mémoire vive : 1 Go
  • Capacité de stockage : 16, 32, 64 et 128 Go (64 Go dans l’appareil testé)
  • Pile : 23,8 Wh

Matériel

En général, c’est du solide, quoiqu’on aurait apprécié une solution de remplacement au bouton principal qui a tendance à défaillir de façon intermittente après quelques mois d’usage sur les autres iPad.

Plusieurs commentateurs ont critiqué l’écran Retina de l’iPad mini parce qu’il reproduit une gamme de couleurs plus étroite que l’iPad Air ou que le Kindle HDX d’Amazon, ce qui peut limiter le réalisme des images dans certaines circonstances. Il s’agit d’une critique valide, mais plus théorique que pratique. Lorsque je regarde la même image sur l’iPad mini et sur mon ordinateur dont l’écran reproduit une gamme de couleurs plus étendue, les différences sont rarement perceptibles. Si les photographes et autres professionnels de l’image risquent d’être déçus, je crois que la plupart des consommateurs seront très satisfaits; de mon côté, je trouve l’écran Retina de l’iPad mini magnifique.

Les caméras sont adéquates compte tenu du fait qu’il s’agit d’une tablette et qu’il faudrait être masochiste ou mesurer 2m40 pour vouloir s’en servir comme appareil photo principal. En situation d’éclairage abondant, les photos et les vidéos sont claires et la focalisation se fait aisément. En situation de pénombre, par contre, ça se gâte et les artefacts visuels se multiplient; on est loin de la performance d’un téléphone avec flash intégré comme le Nexus 5. Quant au zoom, il est facile à utiliser en pinçant l’écran avec les doigts – quoiqu’il ne faut pas en abuser, sinon la qualité des images se dégrade rapidement.

Logiciels intégrés

Apple a mis le paquet en offrant gratuitement aux acheteurs de nouveaux appareils iOS les logiciels de bureautique iWork (le traitement de texte Pages, le chiffrier Numbers et le logiciel de présentation Keynote) et toute la suite iLife. Si de nombreux «power users» ont regretté que la nouvelle génération d’iWork abandonne certaines fonctions avancées pour favoriser l’intégration entre les versions pour Mac et pour iOS, il s’agit tout de même d’outils de grande qualité à un prix imbattable, et certaines de ces fonctions avancées ont déjà été réactivées dans des mises à jour gratuites.

ipadmini

Petite note en passant : pour bénéficier de cette offre, évitez de configurer votre nouvel iPad en restaurant une sauvegarde de votre appareil de génération précédente. En fait, évitez TOUJOURS de configurer un nouvel appareil iOS en restaurant une sauvegarde de son prédécesseur; ça vous évitera des bogues gênants qui ne disparaissent qu’au prix d’un effacement complet de la mémoire de l’appareil et d’une nouvelle configuration comme appareil neuf.

Performance

Impeccable. L’iPad mini n’a pas la puissance graphique de l’iPad Air, mais hormis dans les cas de certains jeux 3D très gourmands vous ne verrez jamais la différence. Pour toutes les autres applications, l’appareil est rapide, fluide et agréable à utiliser.

Autonomie

On nous promet les habituelles 10 heures de navigation WiFi ou de lecture vidéo, et 9 heures de navigation cellulaire pour les modèles LTE. C’est à peu près plausible tant que vous n’essayez pas de faire trop de mises à jour à vos applications à l’aide de réseaux sans fil. Jusqu’ici, nous n’avons eu aucune raison de nous plaindre.

Conclusion

Si vous cherchez une tablette de taille moyenne et que vous êtes confortable avec iOS, vous ne  pouvez pas vous tromper avec l’iPad mini à écran Retina : après quelques semaines d’utilisation, nous ne lui avons pas trouvé de défaut majeur.

Ceci dit, l’iPad mini coûte cher. Très cher. Pour le modèle WiFi avec 16 Go de stockage, que je ne recommande qu’à ceux qui ont des besoins extrêmement limités puisque les applications qui profitent de l’écran Retina sont, généralement parlant, des goinfres de mémoire, il faut débourser 419$ contre 229$ pour une Nexus 7 comparable. À 32 Go, le prix de l’iPad mini est le double de celui de la Nexus 7 : 519$ contre 269$. Elle est bien loin, l’époque où les iPad étaient à la fois les meilleures tablettes sur le marché et les moins chères.

À moins d’avoir déjà investi dans une bonne bibliothèque d’applications iOS ou d’utiliser régulièrement les logiciels iWork et iLife sur un Mac, il faut donc y penser à deux fois avant d’acheter un iPad mini. Selon vos besoins, vous pourriez fort bien trouver un meilleur rapport qualité-prix ailleurs.

Évaluation

Verdict

L'iPad mini avec écran Retina est un bel appareil qui plaira à la clientèle actuelle d’Apple, mais qui est trop cher pour convertir les sceptiques.

Note finale : 4.0
Critères
Design
4.5
Performance
5
Autonomie
4
Prix
2

Points forts

  • Puissance
  • Élégance
  • Logiciels gratuits

Points faibles

  • Prix élevé
  • Écran à la gamme de couleurs limitée
  • Caméra moyenne
  • DJ

    A7, 1.3 GHz… C’est un combien de Coeur de processeur ? Ca me semble pas très puissant comparé aux téléphones et tablettes à 4 cœurs 2.2ghz !

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Tel qu’indiqué dans l’article, le processeur est bicœur. N’oublions pas qu’il s’agit d’une architecture 64 bits, qui peut tirer plus de performance avec moins de GHz.

      Niveau benchmark, l’iPad mini obtient un score de 2492 selon l’évaluation multicœurs de Geekbench. Elle est supplanté par 7 produits Android : le Nexus 5, la Galaxy Note 10.1 (2014), le Galaxy Note 3 (par la version Exynos et la Snapdragon 800), le Xperia Z Ultra et Z1, et la Shield de Nvidia.

      http://browser.primatelabs.com/ios-benchmarks
      http://browser.primatelabs.com/android-benchmarks

  • Guillaume Gadbois Gervais

    Je tenais juste a vous féliciter! Bravo pour une revu réaliste et pas vendu apple comme on en voit souvent! J’ai découvert votre site par hasard sur google+ continuer le beau travail!