Edward Snowden en nomination pour le prix Nobel de la paix

Toujours recherché

Deux députés du parlement norvégien ont déclaré avoir soumis la candidature de l’ancien consultant de la NSA en vue du prix Nobel de la paix 2014.

Baard Vegard Solhjell, qui a déjà occupé les fonctions de ministre de l’éducation et de ministre l’environnement en Norvège, et Snorre Valen font valoir que les dénonciations de Snowden ont contribué à instaurer un ordre mondial plus stable et pacifique.

Rappelons que l’ancien consultant de la NSA est toujours recherché par les autorités américaines sur des accusations de trahison suite à la divulgation de documents décrivant les programmes de surveillance de l’agence fédérale.

Reconnaissant que les documents coulés par Snowden ont nui à la sécurité de plusieurs pays, Valen souligne néanmoins que «pour débattre d’une question donnée, vous devez être au courant de ce qui se passe».

«Nous n’appuyons pas forcément tous ses actes, pas plus que nous ne les soutenons. Mais nous sommes persuadés que les débats publics et les modifications des politiques qui ont suivi ont contribué à faire de ce monde un endroit plus stable et pacifique», ont déclaré les politiciens afin de justifier leur choix.

Reconnaissant que les documents coulés par Snowden ont nui à la sécurité de plusieurs pays, Valen souligne néanmoins que «pour débattre d’une question donnée, vous devez être au courant de ce qui se passe».

Le nom de Snowden se retrouve donc sur la liste des dizaines de noms que le Comité Nobel devra évaluer afin de décerner le prestigieux prix.

Bien que le comité formé de cinq membres ne peut confirmer les noms des personnalités en lice, les personnes qui soumettent des candidatures ne sont pas contraintes au silence.

Les mises en candidatures doivent être acheminées au comité avant le 1er février. Les membres du comité pourront ensuite ajouter leurs propres candidats lors de la première réunion, qui se tiendra après la date butoir.

L’identité du gagnant sera dévoilée en octobre prochain.

La semaine dernière, la chaîne de télévision allemande NDR a diffusé un extrait d’entrevue avec Snowden où le fugitif accuse le gouvernement américain de vouloir sa mort.