Le controversé fondateur de VKontakte démissionne

Réseaux sociaux

Pavel Dourov, le jeune fondateur de VKontakte (VK), quitte l’entreprise qu’il a fondée en 2006.

Ouvertement en conflit avec le fonds d’investissement United Capital Partners (UCP), qui détient 48% des actions de VKontakte depuis le printemps 2013, Dourov, soutenu par Mail.ru, a publié aujourd’hui sur sa page VK : «Ma liberté d’action en tant que directeur général pour diriger la société s’est nettement réduite. C’est devenu de plus en plus difficile de défendre les principes sur lesquels notre réseau social est fondé. Je continuerai à participer à la vie de VKontakte en tant que fondateur, mais les postes d’administration dans ces nouvelles conditions ne m’intéressent pas.»

C’est en 2006 que Pavel Dourov, alors fraîchement diplômé de l’université de Saint-Pétersbourg, a fondé VKontakte, le réseau social qui surpasse aujourd’hui Facebook en Russie, avec plus de 100 millions d’utilisateurs.

UCP accuse Dourov d’avoir utilisé les ressources de VK pour créer Telegram, une application de messagerie instantanée indépendante du réseau social, lancée en août dernier et qui a remporté un vif succès. Menacé de poursuites judiciaires, le fondateur de VK a déclaré au quotidien économique Vedomosti : «Ils ne font confiance à personne et cherchent le mal partout de manière paranoïaque. Si je ne savais pas qu’il s’agissait de financiers, j’aurais l’impression d’avoir affaire à des membres du FSB.»

C’est en 2006 que Pavel Dourov, alors fraîchement diplômé de l’université de Saint-Pétersbourg, a fondé VKontakte, le réseau social qui surpasse aujourd’hui Facebook en Russie, avec plus de 100 millions d’utilisateurs.

Pavel Dourov est notamment connu pour ses coups d’éclat provocateurs, comme lorsqu’il a jeté des billets de banque des fenêtres du siège social de VK ou encore lorsqu’il a proposé à Edward Snowden de travailler avec lui.