Un nouveau niveau de DOOM par John Romero

IDDQD

Plus de 21 ans après la parution de son dernier contenu supplémentaire, le premier jeu de la série DOOM reçoit un DLC gracieuseté de son principal concepteur.

«C’est fou qu’un jeu paru il y a 23 ans puisse encore compter sur autant de personnes hyper enthousiastes.»

Les adeptes de cet incontournable jeu de tir en vision subjective peuvent télécharger dès maintenant le niveau en question, gratuitement, via la plateforme DropBox. Concrètement, cette nouvelle création de John Romero vient remplacer le dernier niveau du premier épisode de DOOM, soit la carte E1M8 (episode 1, mission 8).

Tout ce qu’il faut pour en tirer profit est une version complète du jeu DOOM (le niveau fonctionne avec Ultimate DOOM, disponible sur Steam) et le logiciel ZDOOM afin de modifier son code source.

Le fichier en question est accompagné d’une description de ce qui vous attend dans cette nouvelle mission :

Après avoir quitté la station informatique, vous saviez que le pire était à venir. Vous n’aviez toujours pas encore trouvé l’endroit où les démons apparaissaient. Alors que la porte d’acier se referme derrière vous, vous réalisez que vous y êtes; vous êtes à l’anomalie de Phobos. Les fissures de l’enfer ont envahi les lieux alors que le suintement du portail inonde les installations. Maintenant, le moment est venu de trouver le portail et d’empêcher les démons de s’y échapper.

Vous savez que l’UAC (Union Aerospace Corporation) avait des centaines de scientifiques travaillant dans un laboratoire à proximité, et que le portail doit y être connecté d’une façon ou d’une autre. C’est le temps de verrouiller et charger…

À noter qu’avant de pouvoir profiter du niveau, il vous faut avoir complété les 7 niveaux précédents – si vous n’avez pas de sauvegarde, cette étape préliminaire vous permettra au moins de vous familiariser avec les commandes de l’époque.

«Le système cartographique de DOOM est plutôt simple en comparaison aux moteurs 3D modernes», a déclaré Romero en entrevue avec la BBC. «Mais j’étais inquiet […] à l’idée que la communauté qui y joue depuis 20 ans allait détester.»

Malgré ses craintes, la réaction des fans a été très positive.

«[La nouvelle mission] est disponible depuis 4 jours et ça a explosé. C’est fou qu’un jeu paru il y a 23 ans puisse encore compter sur autant de personnes hyper enthousiastes.»

Selon Romero, il y aurait environ 30 versions alternatives et complètes de DOOM créées par la communauté, incluant plus de 100 000 niveaux additionnels. Soulignons que le concepteur a également laissé entendre que sa principale motivation derrière cette initiative était de s’échauffer avant d’amorcer un nouveau projet.