Xbox One : Microsoft évoque l’idée de mises à niveau matérielles

One Console Future?

Le directeur de la division Xbox, Phil Spencer, a tenu des déclarations plutôt surprenantes la semaine dernière au sujet de l’avenir de la Xbox One et des applications universelles Windows.

Microsoft poursuit son projet d’unifier les écosystèmes Xbox et Windows pour faire en sorte que les futures applications puissent être exécutées tant sur consoles que sur PC. C’est en effet ce qu’a réitéré Phil Spencer lors d’une conférence dédiée à la Xbox One la semaine dernière à San Francisco.

«Nous allons d’ailleurs proposer de nouvelles capacités matérielles au cours d’une même génération afin de permettre la comptabilité [de logiciels passés et futurs] grâce aux applications universelles Windows.»

Afin de calmer les détenteurs de Xbox One inquiets de voir des titres exclusifs à leur console faire le saut sur Windows, Spencer a évoqué un scénario plutôt inusité.

«Comme nous le voyons avec d’autres plateformes, les appareils mobiles et les PC proposent un matériel continuellement en évolution, chose que l’on voit rarement sur consoles», a-t-il déclaré. «Les consoles verrouillent leurs caractéristiques techniques dès le début d’une nouvelle génération. Ensuite, vous parcourez cette génération pour environ sept ans, alors que les autres plateformes s’améliorent, deviennent plus rapides, et plus puissantes. Pendant ce temps, vous attendez de faire le saut vers la prochaine génération.»

La solution de Microsoft pour contrer ce problème? Des mises à niveau matérielles.

«Lorsqu’on regarde le secteur des consoles, je crois que nous y verrons plus d’innovation matérielle que jamais auparavant. Nous allons d’ailleurs proposer de nouvelles capacités matérielles au cours d’une même génération afin de permettre la comptabilité [de logiciels passés et futurs] grâce aux applications universelles Windows, qui nous permettent de nous concentrer davantage sur l’innovation matérielle, sans que ce soit au détriment des jeux qui tournent sur ces plateformes.»

«Nous pourrons en effet offrir quelque chose comme ce que l’on voit sur PC, où je peux encore jouer à des classiques comme DOOM ou Quake tout en profitant des derniers jeux 4K à voir le jour, et ma ludothèque est toujours avec moi. L’innovation matérielle continuera de progresser alors que l’innovation logicielle sera en mesure de tirer profit de la situation, et je n’aurais plus à sauter vers une autre génération en perdant les jeux auxquels je jouais auparavant.»

Les entrailles de la Xbox One (Photo : iFixit).

Les entrailles de la Xbox One (Photo : iFixit).

Il va de soi que d’être en mesure d’augmenter les capacités des consoles au cours de leur vie serait un facteur qui viendrait changer sérieusement la donne. N’empêche, une telle stratégie peut également être une lame à double tranchant qui risque de diviser le bassin d’utilisateurs potentiels dans l’adoption d’une nouvelle console ou d’une mise à niveau matérielle.

Les joueurs de consoles privilégient-ils ces produits parce qu’ils imposent un renouvellement matériel une fois tous les sept ans, ou seraient-ils ouverts (voire enthousiastes) à l’idée de payer davantage pour s’assurer d’avoir de meilleures capacités techniques?

Des jeux multiplateformes

Selon Spencer, l’harmonisation des écosystèmes que permet le développement d’applications universelles a propulsé le nombre de jeux Xbox One actuellement en chantier à un sommet jusqu’à présent inégalé. Il a également ajouté que Microsoft travaillait à offre des expériences multiplateformes, de sorte que les éditeurs auront la possibilité de vendre un jeu pouvant être exécuté sur l’ensemble des appareils Windows 10.

Microsoft souhaite gérer les requêtes du moteur graphique des applications universelles afin de permettre à un même jeu d’être exécuté sur différents systèmes (PC ou Xbox One).

Cela signifie par exemple qu’en achetant Quantum Break sur PC, vous obtiendrez automatiquement sa version Xbox One (une promotion qui est notamment en vigueur actuellement). Il n’est pas clair cependant s’il est question d’une innovation liée à l’octroi des licences d’utilisation, ou si le code du jeu même serait identique sur PC et consoles.

Si l’intention de Microsoft est de pouvoir gérer les requêtes du moteur graphique des applications universelles afin de permettre en théorie à un même jeu d’être exécuté selon les caractéristiques techniques d’un système, tant sur un PC que sur la Xbox One, on ignore à quel point cette possibilité est susceptible de charmer les développeurs tiers.

Heureusement, Microsoft prêche pour sa paroisse en donnant l’exemple. L’entreprise a mandaté l’équipe de Turn 10 Studios de compiler le moteur graphique de Forza Motorsports 6 pour le rendre compatible avec la plateforme universelle Windows (UWP). Le fruit de leurs efforts verra le jour plus tard cette année avec Forza Motorsports 6 : Apex, une adaptation du simulateur de course de Xbox One conçu pour Windows 10.

  • madlogik

    Petite note: Les versions de jeux vendus sur le Microsoft Store pour Windows sont proche des versions consoles!
    (Aucuns sinon peu de changements possible aux options graphiques par exemple!)

    Ils tentent de convertir les joueurs PC en joueurs de console… ils vont se planter!

    Par exemple : article de howtogeek :
    Why You Shouldn’t Buy Rise of the Tomb Raider (and Other PC Games) from the Windows Store
    (Mais Rise of the Tomb Raider ne sera surement pas le seul jeu « à capacité réduite » produit par M$.
    Ils vont aller chercher plus d’argent des consoles, avec les mises à jours matérielles, ils vont être plus disponible sur Windows (PC) tout en ne devant pas offrir plus de support… il y a vraiment de grands cerveaux chez Microsoft!

  • sylvain tremblay

    mises à niveau matérielles ,du genre carte vidéo