Québec dévoile un plan de 188 millions pour l’industrie numérique

Pour un virage numérique

Québec

Le tant attendu Plan d’action en économie numérique du Québec dévoilé ce matin propose 28 mesures visant à «propulser l’économie québécoise vers l’avenir numérique».

Le gouvernement a d’ailleurs profité de l’occasion pour diffuser en direct sur Facebook la conférence de presse de l’annonce, effectuée par le premier ministre Philippe Couillard et la ministre responsable de la Stratégie numérique Dominique Anglade.

La mise en œuvre de ce nouveau plan bénéficiera ainsi d’une enveloppe budgétaire de 188 millions de dollars sur cinq ans. Son objectif est de favoriser l’intégration des technologies de l’information et des communications au sein des entreprises québécoises, d’accélérer l’adoption du numérique par les entreprises manufacturières, et de consolider la position du Québec aux yeux des marchés internationaux.

Québec veut notamment favoriser l’intégration des TIC au sein des entreprises québécoises et accélérer l’adoption du numérique par les entreprises manufacturières.

Ce Plan d’action sera déployé au cours des cinq prochaines années selon 28 mesures réparties sous cinq axes d’intervention : stimuler l’émergence d’innovations par les technologies numériques et les données, accélérer la transformation numérique des entreprises et l’adoption du commerce électronique, renforcer la position du secteur des TIC comme chef de file mondial, se doter des compétences numériques requises, et assurer un environnement d’affaires attrayant et favorable au déploiement du numérique.

«Le Plan d’action en économie numérique représente une première impulsion pour faciliter et soutenir la transition des entreprises québécoises vers le numérique», a soutenu la ministre Anglade. «Nous voulons nous doter d’une économie d’excellence numérique, attrayante, ouverte et reconnue sur les marchés mondiaux pour son savoir, son écosystème et ses innovations.»

Parallèlement à cette annonce, le gouvernement a également dévoilé un investissement de 100 millions pour le déploiement d’infrastructures numériques à travers les régions du Québec. D’ici 2021, on souhaite que des connexions d’une vitesse minimale de 30 Mbit/s soient accessibles dans les territoires de la province actuellement mal desservis en ce qui a trait à l’accès Internet à haute vitesse.

Des consultations publiques en juin

«Le Plan d’action en économie numérique fait d’ailleurs partie des premières initiatives de la Stratégie numérique, pour laquelle nous commencerons de vastes consultations au mois de juin afin de doter le Québec d’une vision numérique pour l’ensemble de notre société», a déclaré la ministre Anglade.

Les citoyens, entreprises et organisations seront ainsi en mesure de participer aux consultations en soumettant «des mémoires, des vidéos et des documents d’inspiration», comme l’indique le communiqué. Un formulaire invitant permettant aux citoyens qui souhaitent partager leur vision du Québec numérique de s’inscrire à ses consultations est d’ailleurs accessible sur le site du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

Le défi de l’élaboration de la Stratégie numérique du Québec est de taille, devant être soutenu par un total de quatre plans d’action. Comme le souligne le journaliste Jean-François Coderre de La Presse, il est question de chapeauter «ce tout nouveau plan pour l’économie numérique, celui destiné au secteur culturel annoncé en juin 2014, celui sur les technologies de l’information au sein du gouvernement dévoilé en 2015 et un quatrième à venir en 2017».

Vous pouvez consulter l’intégralité du Plan d’action en économie numérique du Québec à partir du portail du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

  • http://popitre.com Pierre-Olivier Pitre

    Ce move-là aurait dû avoir lieu il y a plusieurs années déjà…