Comment se débarrasser de son Galaxy Note 7

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Maintenant que Samsung a sonné l'arrêt de sa distribution et un nouveau rappel massif, que faire si vous avez un Galaxy Note 7 en votre possession?

À compter de jeudi 13 octobre, les propriétaires de Galaxy Note 7 au Canada pourront apporter leur appareil à l’endroit où ils l’ont acheté afin d’obtenir un Galaxy S7 ou S7 Edge en guise de remplacement, ou le remboursement de l’appareil et de ses accessoires.

Le rappel concernerait environ 22 000 appareils, soit la totalité des Galaxy Note 7 vendus au Canada.

Si vous avez commandé votre téléphone par le biais du site de Samsung, l’entreprise communiquera avec vous par courriel afin de vous expliquer la démarche à suivre pour le retour de l’appareil. Si votre appareil a été acheté à l’étranger, il faudra alors tenter de communiquer avec le détaillant en question pour être informé de la procédure.

«L’équipe a été cohérente dans sa résolution du problème en accordant la priorité aux consommateurs et en exécutant le plan le plus rapidement possible», a déclaré Paul Brannen, vice-président directeur des solutions mobiles pour Samsung Canada. «Nous nous sommes engagés à travailler de près avec nos partenaires de services téléphoniques et de vente au détail pour faciliter le plus possible la vie aux consommateurs.»

Selon Radio-Canada, le rappel concernerait environ 22 000 appareils, soit la totalité des Galaxy Note 7 vendus au Canada. Leurs propriétaires sont invités à éteindre leur appareil et à ne plus s’en servir.

Jamais sans mon Galaxy Note 7

Devant le second rappel massif lancé par Samsung en début de semaine, quelques irréductibles fans détenteurs du dangereux téléphone ont déclaré qu’ils souhaitent conserver leur Galaxy Note 7 et continuer à s’en servir malgré les risques. Voici un échantillon de ces témoignages, colligé par l’équipe de CNET :

https://twitter.com/flo_rizer/status/785928184713781249

À noter que cet entêtement n’est pas uniquement observable auprès des consommateurs américains. En effet, Marc Stevens, un citoyen d’Ottawa, a expliqué à la CBC qu’il refusait de se débarrasser de son Galaxy Note 7, après que celui-ci ait été remplacé une première fois.

«Il est tout simplement trop pratique. J’aime son stylet, j’aime les fonctionnalités qu’il propose comme la reconnaissance de l’iris. Je peux déverrouiller mon téléphone beaucoup plus rapidement qu’autrefois en utilisant un mot de passe», a-t-il défendu. L’homme est ainsi prêt à prendre le risque, alors que l’on imagine déjà ses primes d’assurances monter en flèche.

Avez-vous un Galaxy Note 7 en votre possession? Insistez-vous pour continuer d’utiliser ce téléphone contre toute attente?

Les dernières nouvelles

Ubisoft repousse Skull and Bones pour la cinquième fois

Ubisoft repousse Skull and Bones pour la cinquième fois

Mario, les Lapins Crétins, Overwatch, les chevaliers de Gotham et cie: Voici les principaux jeux à surveiller en octobre !

Mario, les Lapins Crétins, Overwatch, les chevaliers de Gotham et cie: Voici les principaux jeux à surveiller en octobre !

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Plus d'actualités

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .