Twitch aura sa boutique de jeux téléchargeables au printemps

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Une nouvelle option permettra aux visiteurs de Twitch d'acheter un jeu directement depuis l'une de ses diffusions. Cette transaction permettra aussi d'encourager la chaîne partenaire, qui recevra une redevance.

Alors qu’il se positionne déjà comme un important concurrent à YouTube dans le domaine du jeu vidéo, Twitch voudrait-il rivaliser avec Steam? C’est du moins ce que laisse croire le service, qui a annoncé aujourd’hui l’arrivée prochaine d’un nouveau bouton Buy Now sous les parties de jeux vidéo diffusées sur sa plateforme.

getitontwitch

La décision paraît plutôt censée : une bonne portion de l’auditoire qui regarde ce type de contenu le fait pour valider si le jeu en question vaut l’achat. La présence d’un bouton permettant ainsi d’effectuer l’achat directement sur la plateforme viendra ainsi répondre à un besoin. D’autant plus que 5% des revenus seront redistribués à la personne qui en a fait la démonstration, pourvu que son compte soit déjà promu par Twitch comme étant partenaire.

«Tout achat de plus de 4,99$ vous méritera un Twitch Crate, une boîte numérique comprenant une récompense spéciale comme un emote relatif au jeu, un badge, ou des Bits», ajoute l’entreprise. «Le contenu de chaque Twitch Crate est généré au hasard de sorte que vous ne savez jamais quelle surprise vous attend à l’intérieur.»

Twitch précise que la fonction sera accessible à l’échelle internationale. Les prix seront toutefois en dollars américains lors de l’introduction.

Les jeux en vente sur Twitch pourront être téléchargés depuis l’application Twitch Launcher, déjà utilisée par les membres d’Amazon Prime pour profiter de jeux gratuits et de contenus exclusifs, mais également à partir d’autres services existants comme Uplay. Par conséquent, la filiale d’Amazon compte parmi ses partenaires Ubisoft, mais aussi 11Bit, Blue Mammoth Games, Campo Santo, Devolver Digital, Digital Extremes, Double Fine Games, Fred Wood, Gambitious, Hi Rez Studios, iNK Stories, Jackbox Games, Paradox Interactive, Proletariat, Raw Fury, Telltale Games, tinyBuild, Trion Worlds, Versus Evil, et Vlambeer.

Tandis que les prix des jeux seront affichés en dollars américains, Twitch précise que la fonction sera accessible à l’échelle internationale pour les utilisateurs ayant associé leur profil avec leur compte Amazon. Le service compte intégrer de nouvelles devises par la suite.

Il sera intéressant de voir si cette nouvelle source de revenus pour les créateurs de contenus viendra en inciter certains à embellir leur perception des jeux qu’ils diffusent. À surveiller au printemps prochain.

Les dernières nouvelles

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Plus d'actualités

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .