Algorithme Tinder : ce qui change… et ce qui ne change pas

Par Branchez-vous – le dans Actualités

La donne a changé. Ou pas.

Ceux qui sont adeptes de l’application Tinder ont peut-être noté les modifications intervenues dernièrement. Surtout en ce qui concerne l’algorithme des matches. Dans son fonctionnement initial, l’application se basait sur un système de score appelé « score Elo ». Celui-ci avait un principe bien clair : plus vous échangez avec des utilisateurs au score élevé, plus votre score augmente.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

[jwplayer id= »107001″ title= »Que penser du nouvel algorithme Tinder ? »]

Le score Elo, c’est fini

Pour rendre les matches plus accessibles à tous les utilisateurs, Tinder a décidé de supprimer le score Elo. C’est en tout cas ce qu’explique l’entreprise dans la récente note qu’il a publiée sur son blog officiel. Pour le moment, Tinder n’est pas entré dans les détails de ce changement. Par contre, l’on peut y retrouver les contours du fonctionnement, la liste des paramètres qui permettent de décider quels seront les profils à présenter à chaque utilisateur ainsi que les points qui font que votre profil sera affiché dans les matchs d’un tel ou tel utilisateur.

Si c’est la fin du score de désirabilité, l’esprit n’a pas été totalement supprimé. Et pour cause, l’application dressera une liste des matchs en fonction de votre usage de cette dernière. Le fonctionnement se base, désormais sur deux vecteurs :

  •  La disponibilité

La disponibilité de chaque utilisateur est désormais un peu plus importante aux yeux de l’algorithme de Tinder. Plus vous serez actif sur la plateforme, plus la liste de « matches » que l’on vous présentera sera garnie. Si vous êtes bien souvent absent sur la plateforme, votre profil s’affichera moins chez les autres utilisateurs.

  •    La zone géographique

Rien ne change sur ce point : l’algorithme de match fait en sorte que seuls les profils qui vivent près de chez vous apparaissent sur votre interface.

L’amour sous algorithme

Sont-ce vraiment les seuls vecteurs sur lesquels Tinder se base ? C’est à cette question que la journaliste française Judith Duportail essaie de répondre dans son livre [amazon link= »B07KZ35P5W » link_title= »L’amour sous algorithme » /]. Le résultat de ses recherches est stupéfiant.

L’algorithme se baserait, selon elle, sur des critères communiqués par les utilisateurs eux-mêmes : l’éducation, le niveau de popularité sur l’application, le revenu, etc. Une réalité déjà beaucoup décriée, et qui ne semble pas avoir beaucoup changé avec le nouvel algorithme.

On garde l’oeil.

Les dernières nouvelles

PlayStation Network: Des millions d’abonnés, des milliards en revenus

PlayStation Network: Des millions d’abonnés, des milliards en revenus

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Plus d'actualités

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.