Un nouvel implant traduit la pensée en parole

Par Matthieu Carlier – le dans Actualités

« Au commencement était le Verbe » (Jn 1, 1). C’est par ces mots que Jean commence son Évangile. Mais en parole comme dans le reste, on n’est pas tous égaux. Enfin, bientôt peut-être… car des chercheurs américains ont trouvé une piste pour permettre aux personnes privées de l’usage de la parole de transformer, justement, leur pensée en parole.

La technique : un réseau d’électrodes à implanter dans le cerveau des patients. Explication.

Comment passer de la pensée à la parole avec un implant

Ces scientifiques de l’Université de Californie à San Francisco ont inventé un décodeur qui pourra révolutionner à jamais la médecine. Ces derniers ont en effet réussi à traduire les signaux cérébraux en paroles synthétiques par ordinateur. Découverte dans la revue scientifique Nature, cette nouvelle invention ne traduit pas les pensées d’un individu, mais décode plutôt les signaux cérébraux de ce dernier quand il pense à certaines choses.

Aussi innovante qu’elle puisse paraître, la technologie est encore en phase de test. Sa véritable mise en application ne se fera donc pas prochainement, mais elle représente une véritable lueur d’espoir pour les « patients incapables de parler, que ce soit en raison de problèmes neurologiques comme les AVC ou les maladies comme certains cancers », peut-on lire dans l’article.

Un supplément aux systèmes déjà mis en place

Aujourd’hui, certains dispositifs permettent déjà aux patients de composer des mots, lettre par lettre, par le biais des mouvements des yeux ou de la tête. Mais ces techniques ne sont capables que de produire 10 mots par minute, contre 150 pour la parole.

Pour accélérer les choses, les chercheurs américains se sont inspirés de ces dispositifs, mais ont décidé de puiser directement les mots là où ils prennent forme : le cerveau.

Des résultats extraordinaires

Pour le moment, l’expérience des chercheurs a été menée sur cinq personnes atteintes d’épilepsie. Dans le cadre de leur traitement, des électrodes étaient placées sur le cerveau des patients qui devaient lire plusieurs phrases à haute voix. L’objectif : détecter les signaux cérébraux responsables de l’articulation des mots.

En se basant sur les mouvements des patients, les scientifiques ont trouvé le moyen de reproduire les phrases par ordinateur. Et les résultats sont étonnants. Bien que la voix synthétique ne restitue pas tous les mots, les phrases restent claires et on sait exactement ce que les patients veulent dire.

De quoi rester bouche bée.

Les dernières nouvelles

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Plus d'actualités

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Facebook et son nouveau logo

Facebook et son nouveau logo

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Matthieu Carlier

Fasciné par l'exploration des possibles et l'innovation technologique, Matthieu a prêté sa plume à plusieurs médias sur le vieux et le nouveau continent. Diplômé en Littérature, il est aussi l'auteur du roman "Le Cortège des Épileptiques".
Phrase préférée : "Meuh non elle est pas brûlée, ma quiche au saumon".