All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Isolationnisme : et si Internet n’était bientôt plus international ?

Par Matthieu Carlier – le dans Actualités

19 mai 2019, Téhéran. Le Conseil Suprême de la révolution culturelle iranienne fait une annonce fracassante, pourtant passée relativement inaperçue dans les médias du monde. Le plan du gouvernement chiite visant à couper l’internet local des influences extérieures est prêt à 80%. En clair, les internautes iraniens n’auraient bientôt plus accès aux sites issus de l’étranger. De l’Iranien, rien que de l’Iranien.

Une manière de retirer le premier W de World Wide Web qui annonce une tendance à l’isolationnisme à travers le continent eurasien. Un internet national. Avant l’Iran, le Parlement russe a commencé cette année à débattre de la mise en place d’un internet purement russe, le RUnet. Une initiative visant officiellement à protéger le pays d’attaques de cybercriminels, mais qui retrancherait juste un peu plus la Russie dans ses propres bases.

Pour chaque pays une version différente d’internet ?

Le but avoué par le Premier ministre iranien, Hassan Rohani, serait de faire mettre en place un «internet halal» afin de pouvoir promouvoir un contenu purement islamique, en accord avec le modèle de la révolution culturelle.

Une décision qui pourrait rapidement faire des petits, car la Chine, le Venezuela, la Biélorussie, la Hongrie (pour ne citer qu’eux) rêvent aussi d’un internet national, tandis que les États-Unis tablent sur une large réforme de la neutralité du net. Et si l’époque où le web était ce formidable outil d’ouverture à l’autre touchait à sa fin ? S’il devenait, à la place, un instrument de propagande pour les totalitarismes de tous bords ?

Une manière de retirer le premier W de World Wide Web qui annonce une tendance à l’isolationnisme à travers le continent eurasien.

La Chine a toujours fait office de précurseur en matière de censure sur internet, sans pour autant aller jusqu’à couper net ses frontières. Son projet Bouclier d’or («Golden Shield Project»), conçu à l’origine pour renforcer la mainmise de la police, permet désormais au gouvernement de filtrer les informations qui parviennent au pays, ou en sortent (grâce à un nouvel outil : le grand Firewall).

C’est ainsi que se trace la perspective d’un internet unique à chaque pays, au lieu d’une large toile couvrant la planète.

Trois versions de l’isolationnisme sur internet

Cette compartimentation pourrait être le pire scénario que connaîtrait la toile, comme le prévoyait le New York Times à l’automne 2018. Le quotidien américain dresse un panorama fait de «trois internets» : un Chinois, un Américain et un Européen. Tous trois avec des sites différents, des manières de fonctionner différentes et des règlementations différentes. Morceau choisi :

« Les trois sphères […] génèrent un ensemble de règles, limites et normes qui commencent à se confronter les unes aux autres. De plus, les emplacements physiques des données ont commencé à se séparer de plus en plus en fonction des régions, les données étant confinées à l’intérieur des frontières de pays appliquant des lois spécifiques sur le sujet.»

Mais il semble en réalité que la division soit plus importante. Avec la Russie et l’Iran, le chiffre passe de trois à cinq, en attendant plus.

Vidéo récente
- Actualités

Nouveau Samsung Galaxy S10 : fiche technique

Les dernières nouvelles

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Branchez-vous -
Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Branchez-vous -
Smartphone du futur : Samsung imagine un écran déroulable

Smartphone du futur : Samsung imagine un écran déroulable

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Google accusé par Genius de copier-coller ses paroles de chansons

Google accusé par Genius de copier-coller ses paroles de chansons

Matthieu Carlier -
Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Branchez-vous -
Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Matthieu Carlier -

Populaires

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Matthieu Carlier -
Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Branchez-vous -
Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Matthieu Carlier -

Matthieu Carlier

Fasciné par l'exploration des possibles et l'innovation technologique, Matthieu a prêté sa plume à plusieurs médias sur le vieux et le nouveau continent. Diplômé en Littérature, il est aussi l'auteur du roman "Le Cortège des Épileptiques".
Phrase préférée : "Meuh non elle est pas brûlée, ma quiche au saumon".