Test du jeu Triangle Strategy: Triangle isocèle

Par Branchez-vous – le dans Jeux vidéo, Tests

Square Enix a opté pour un titre plutôt singulier pour son nouveau jeu de rôle tactique. En effet, Triangle Strategy n’est pas le titre le plus poignant ou spectaculaire qui soit. Or, la firme n’en a pas moins voulu laisser transparaître les éléments au coeur de cette aventure visant à combler les amateurs des Final Fantasy Tactics, Ogre Battle et cie de ce monde. Mission réussie ? Oui, quoi qu’il faille apprécier les jeux lents.

  • Disponible sur: Nintendo Switch
  • Prix: 79,99$ + txs

Un scénario lent et passionnant

Triangle Strategy prend place dans la contrée fictive de Norzelia. Divisée en plusieurs régions elles-mêmes sous la gouverne de différentes maisons, Norzelia jouit d’une paix fragile alors que des factions luttent pour le contrôle de deux ressources. Ainsi, le sel et le fer sont énormément convoités par les habitants au point d’avoir déjà fait l’objet d’une grande guerre ayant failli marquer l’extinction de la race humaine.

Vous, vous incarnez Serenor, l’héritier de la maison Wolffort qui deviendra malgré lui une figure extrêmement importante de Norzelia. Au-delà du combattant sommeillant en lui, Serenor devra aussi assumer le rôle d’un politicien lorsque son père lui cédera le trône de sa maison. Dès lors, non seulement Serenor devra-t-il défendre sa patrie sur le champ de bataille, mais il devra aussi tâter le pouls de ses électeurs et forger des alliances qui lui permettront d’assurer la pérennité de sa terre natale.

Rappelant davantage les scénarios politiques des Ogre Battle et Fire Emblem, Triangle Strategy est un jeu mettant énormément d’emphase sur son histoire. En fait, il faut vraiment que vous voyiez ce jeu comme étant une aventure narrative avec une portion de jeu de rôle tactique. Très bien écrit et pivotant autour de personnages aussi forts qu’attachants, le scénario du jeu parvient à nous happer grâce à une profondeur contrastant avec la simplicité par laquelle on parvient à suivre les intrigues. Ainsi, malgré la multitude de personnages et de péripéties, jamais on a le sentiment d’être mêlés ou bien d’être désorientés.

En revanche, parce que les développeurs ont axé le jeu sur sa portion narrative, attendez-vous à lire énormément de textes. Pour vous donner un exemple, sur les cinq premières heures de jeu, vous en passerez environ trois et demie à lire des conversations. Bien que le rythme prenne de l’ampleur au fur et à mesure que l’on progresse, une bonne portion de votre temps demeurera investie dans la lecture des dialogues. Ainsi, bien qu’il soit bien écrit et prenant, Triangle Strategy n’en demeure pas moins un jeu très lent, encore plus que d’autres jeux de rôle tactiques.

Combats plus simples que d’autres jeux du genre

Bien entendu, qui dit jeu de rôle tactique dit combats à disputer. Contrairement à ce que son titre laisse croire, Triangle Strategy n’offre pas une portion stratégique hyper développée ni même révolutionnaire. En fait, on pourrait dire que Square Enix s’est contentée d’offrir la base stratégique de ce genre de jeu.

Lorsqu’un combat commencera, vous pourrez placer vos unités sur le champ de bataille. Puis, à chaque tour, vous pourrez les déplacer une à une, attaquer ou utiliser une habileté puis orienter votre unité afin d’éviter qu’elle se retrouve dos face à un ennemi. Évidemment, comme dans tout bon jeu de rôle tactique, vous pourrez voir les cases sécuritaires illuminées en bleu et celles plus dangereuses illuminées en rouge, ces dernières représentant des opportunités pour les ennemis afin de vous attaquer.

Grosso modo, les options de combat sont plutôt classiques. Si vous avez joué à au moins un jeu de rôle tactique dans votre vie, vous connaissez déjà les options qui vous seront proposées au sein de Triangle Strategy. Types de terrains, attaques à distance ou bien rapprochées, utilisation de magie et attaques plus ou moins efficaces selon la position de vos unités ne sont que quelques exemples d’éléments que vous devrez considérer lors des combats. Or, rien de tout cela n’est nouveau et un amateur de jeux de ce genre s’y retrouvera aisément.

Or, si vous faites partie de ces amateurs, serez-vous déçu par ce manque d’originalité ? C’est possible. Triangle Strategy n’est pas un jeu visant à amener le genre vers un nouveau standard. Square Enix s’est plutôt contentée de mélanger les meilleurs éléments du genre pour donner un jeu classique et facile à prendre en main. Les jeux de rôle tactiques étant réputés pour être complexes, j’avoue que ce fut agréable de plonger dans un jeu du genre dans lequel j’ai pu prendre mon temps et éviter de m’arracher le peu de cheveux qu’il me reste afin de maîtriser ses différentes mécaniques.

En somme, les grands fans de jeux de rôle tactiques risquent d’être déçus par un certain manque de profondeur au niveau des mécaniques de combat, mais le grand public appréciera la prise en main facile et rapide.

Progameguides.com

Tâter le pouls de la population comme un bon politicien

Là où Triangle Strategy devient réellement plaisant est à l’extérieur des combats et des séquences narratives. Durant ces moments, vous pourrez améliorer vos unités et effectuer des choix qui auront des impacts majeurs sur le déroulement de l’histoire.

En outre, votre campement vous servira à utiliser l’expérience et les trésors acquis en combat afin d’améliorer vos combattants. Vous pourrez non seulement leur équiper de nouvelles armes, mais aussi en forger. Un terrain d’entraînement sera aussi accessible pour accentuer leurs compétences et les rendre plus costauds.

Or, c’est la dimension politique qui m’a le plus interpellé et fasciné. Comme je vous l’ai mentionné, vous deviendrez malgré vous un politicien. De ce fait, vous serez amené à vous promener dans votre comté afin de recueillir les pensées des citoyens. Ainsi, vous pourrez voir dans quelle direction penche le vote populaire par rapport à un conflit ou une décision importante que vous devrez prendre. Bien entendu, en tant que bon politicien, vous pourrez tenter d’influencer vos concitoyens afin d’obtenir des votes pour les décisions que vous souhaitez voir se matérialiser. Qui plus est, selon les choix que vous poserez, les convictions de Serenor se renforceront et vous devrez vivre avec les conséquences en découlant.

Cette dimension du jeu fait en sorte que la rejouabilité de l’aventure est bien présente. Au-delà de la campagne de 40 à 50 heures, vous serez encouragé à recommencer votre quête plusieurs fois en posant d’autres choix afin de voir toutes les possibilités ainsi que l’ensemble des fins offertes. Croyez-moi, si vous accrochez, vous aurez envie de recommencer Triangle Strategy tout simplement parce que vos choix fermeront l’accès à certaines régions ou vous empêcheront de recruter certains personnages. Vos parties deviendront donc fort différentes d’une fois à l’autre tant les choix peuvent mener à d’importantes conséquences insoupçonnées.

TheVerge.com

Techniquement à l’image d’un jeu Square Enix

En terminant, comme tout bon jeu de Square Enix, les éléments techniques sont de haut niveau.

Visuellement, bien que je n’aie pas été aussi ébahi que d’autres jeux 2D-HD, j’ai bien aimé le mélange de textures en 16 bits avec certains points de vue en 3D. À l’instar d’Octopath Traveler, certains éléments ressortent du lot et sont tout simplement magnifiques à observer. Je pense notamment aux surfaces aqueuses, aussi brillantes que l’eau d’une source qui donne un petit cachet magique aux décors en comprenant.

La bande sonore est également de grande qualité. Sans surprise, Triangle Strategy propose une musique orchestrale accompagnant bien l’ambiance médiévale fantastique mise de l’avant. Les acteurs ont également bien doublé chacun des personnages, conservant le ton plutôt sérieux que l’on retrouve dans une majorité de jeux de rôle tactiques. Ainsi, bien que tous les dialogues ne soient pas doublés, la majorité le sont et accompagneront vos lectures en remplissant vos oreilles.

GamesRadar.com

Devriez-vous y jouer ?

Bien qu’il soit orienté pour un grand public et non pour les plus grands fans de jeux de rôle tactiques, Triangle Strategy n’est pas fait pour tous. Pour pleinement l’apprécier, il faut aimer les jeux narratifs étant, par le fait même, plus lents. Si tel est le cas, vous mettrez la main sur un jeu au scénario riche dans lequel les décisions mènent à d’importantes conséquences. Ainsi, malgré un manque d’originalité et des mécaniques plutôt classiques, Triangle Strategy est une belle aventure qui ne deviendra pas pour autant un jeu phare du genre.

Les dernières nouvelles

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Plus de jeux vidéo

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.