Quatre studios québécois parmi les meilleures places où travailler au Canada en 2022 !

Best Places to Work in Canada 2022

Le collectif Indie Asylum a de quoi être fier ! En effet, quatre studios québécois faisant partie de ce collectif ont reçu la mention Meilleure place où travailler en 2022 de la part du réputé site GamesIndustry.biz.

Ainsi, ManaVoid Entertainment (Rainbow Billy and the Curse of the Leviathan), Affordance Studio (Two Falls), Purple is Royal (spécialiste en activités de marketing) et Lowbirth Games (The Bed we Made) ont tous reçu ce prix qui les aidera à recruter davantage de main-d’oeuvre. Mieux encore, Affordance Studio a reçu une distinction pour ses initiatives en terme de diversité, inclusion et équité.

Parmi les facteurs aidant à faire de ces endroits des milieux où il est agréable de travailler, ManaVoid Entertainment a notamment instauré des horaires sur des semaines de quatre jours. Des déjeuners ainsi que des dîners en cuisine communautaire, quatre semaines de vacances à l’embauche, un service de télémédecine, un régime d’épargne-retraite et des assurances collectives complètes font aussi partie des avantages dont bénéficient les employés.

Indie Asylum a profité de cette opportunité pour non seulement faire rayonner ces studios, mais aussi pour annoncer la mise en ligne de son serveur Discord. Vous pouvez donc échanger avec plusieurs studios faisant partie de ce regroupement dès aujourd’hui.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Pokemon Legends ZA
Jeux vidéo

Pokemon ZA donne déjà des nouvelles

Pokemon ZA marque un tournant dans la franchise en adoptant une approche différente de ses prédécesseurs. L’annonce tant attendue du 27 février a révélé Legendes

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.