Violation de la vie privée : Facebook s’attend à payer des milliards de dollars

Facebook s'attend à payer 5 milliards d'amende pour non respect de la vie privée

L’arrivée de Facebook sur Internet, en 2006, a renversé un paradigme qui semblait pourtant immuable. Non, les internautes ne tiendraient pas tant que ça à a leur vie privée. Ils chercheraient même à la partager le plus possible.

C’est en partant de ce constat que la firme de Mark Zuckerberg aurait allègrement manipulé les données personnelles de ses utilisateurs. Au fond pourquoi se gêner, ils ne demandant que ça ? Ainsi, pendant 13 ans, Facebook n’a eu de cesse de pousser toujours plus loin les limites de la vie privée et d’inciter ses utilisateurs à en partager toujours plus. Pendant ces 13 années, Zuckerberg n’avait reçu que quelques tapes sur la main de la part des autorités.

Le respect de la vie privée, un enjeu permanent pour Facebook

Puis, en mars 2018, éclatait le scandale Cambridge Analytica, une firme d’analyse britannique avec laquelle Facebook aurait partagé les données de millions d’utilisateurs. Un scandale qui avait valu à Zuckerberg l’ouverture d’investigations de la part de l’agence de régulation fédérale (FTC). En 2011, un accord avait été signé visant à faire respecter les données privées, un accord qu’a violé Facebook. L’enquête poursuit son chemin.

Pendant 13 ans, Facebook n’a eu de cesse de pousser toujours plus loin les limites de la vie privée et d’inciter ses utilisateurs à en partager toujours plus.

Et Facebook s’attend à payer cher. Très cher. C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans le rapport trimestriel de la firme, publié mercredi. En vertu de multiples enquêtes dont elle fait l’objet, la compagnie s’attend à payer au moins 3 milliards $ US cette année.

La plus grosse amende infligée par la FTC

« Nous estimons une marge de perte dans ce dossier, qui se situerait entre 3 et 5 milliards de dollars. Le dossier reste en cours et nous n’avons encore aucune certitude quant à la date et aux termes », indique le rapport.

Si les évaluations s’avéraient exactes, ce serait la plus lourde amande infligée par la FTC contre une compagnie de tech, surtout dans un contexte pro-républicain et pro-entrepreneurial. Rappelons que l’Union européenne n’a pas hésité à condamner Google à 8 milliards d’euros d’amende le mois dernier.

Mais remettons les choses en perspective. Pour ce seul trimestre, Facebook enregistre des bénéfices de presque 2,5 millards $ US. L’amende prévisionnelle réduirait de moitié son bénéfice net au premier trimestre et diminuerait de 7 à 11% ses réserves de cash. Un coup dur, dont se remettront néanmoins rapidement Zuckerberg and Co.

Jusqu’à la prochaine affaire ?

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

GTA 5
Jeux vidéo

GTA 5: Un DLC avec Trévor annulé !

Grand Theft Auto V (GTA 5) a été un véritable phénomène depuis sa sortie en 2013, devenant l’un des jeux les plus vendus de tous

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.