All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Les 20 ans de la GameCube: 10 faits cocasses sur la console cubique de Nintendo

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo

J’ai encore de la difficulté à croire que la GameCube fut lancée il y a 20 ans ! Si la console de Nintendo n’a pas obtenu le succès escompté, il n’en demeure pas moins qu’elle est devenue un chouchou pour bien des adorateurs de Nintendo. Pourquoi ? Disons simplement que cette petite console a su se démarquer de nombreuses façons, certaines ayant d’ailleurs été fort surprenantes. Regardons ensemble la vie de la console cubique à travers 10 faits cocasses ayant marqué son existence !

Les débuts de séries à succès

Au total, pas moins de 600 jeux furent lancés pendant la commercialisation de la GameCube. Parmi ces centaines de titres, plusieurs furent les premiers opus de franchises renommées.

Ainsi, la GameCube a vu l’arrivée des premiers Luigi’s Mansion, Pikmin, Animal Crossing, Chibi-Robo!, Super Monkey Ball et Viewtiful Joe, pour ne nommer que ceux-là. Et comment oublier l’arrivée de Samus Aran dans l’univers des jeux de tir à la première personne avec l’excellente série Metroid Prime, duquel nous attendons le quatrième volet depuis fort longtemps !

YouTube

La poursuite de grandes franchises

Si la GameCube a fait naître plusieurs séries, elle a aussi pavé la voie à de nouveaux opus de séries déjà existantes. D’ailleurs, certains de ces volets parus sur la console cubique sont parmi les meilleurs de leur histoire respective, ce qui n’est pas peu dire.

En effet, il suffit de regarder la librairie de la console pour se rendre compte à quel point certaines séries ont été acclamées par l’entremise de la machine de Nintendo. Pensons notamment à Resident Evil 4, The Legend of Zelda : Wind Waker, Paper Mario: The Thousand Year Door, Star Wars Rogue Squadron II: Rogue Leader, Wave Race: Blue Storm ou Super Smash Bros. Melee, ce dernier étant encore joué au sein de compétitions professionnelles même s’il fut lancé en novembre 2001 !

Dexerto.com

Un lancement différent des autres consoles de Nintendo

Chaque console de Nintendo peut se vanter d’avoir eu un titre de lancement mettant en vedette son personnage le plus populaire. Vous savez très bien que je parle du fameux plombier moustachu dénommé Mario.

Or, la GameCube a fait exception à la règle en n’offrant pas un jeu Mario dès sa parution, du moins pas directement. En effet, Luigi a plutôt été mis de l’avant dans une série propre à lui avec le tout premier Luigi’s Mansion. Sous-estimé à l’époque en raison de sa courte durée de vie, le jeu fera tout de même l’objet d’un culte auprès des amateurs de Nintendo, ce qui lui permettra de traverser le temps et d’obtenir deux suites encore meilleures !

Venturebeat.com

Des accessoires, toujours plus d’accessoires !

Si, aujourd’hui, voir des accessoires pour consoles n’est plus surprenant, ce n’était pas le cas à l’époque de la GameCube. En fait, à ce moment, jamais nous n’avions vu autant de gadgets être disponibles pour une seule et même console.

Des compagnies tierces se sont ainsi lancées dans l’aventure de la GameCube en mettant en vente une panoplie d’accessoires plus ou moins utiles, d’un lecteur DVD à un tapis de danse en passant par un podomètre. Or, parmi les accessoires les plus spéciaux, l’énorme clavier ASCII a frappé l’imaginaire. Proposant un clavier avec des lettres japonaises et latines entouré des boutons d’une manette de GameCube, ce gadget n’a finalement été utilisé que pour le jeu Phantasy Star Online I & II de Sega, et a rapidement pris la poussière chez ses propriétaires japonais.

Nintendo n’a pas été en reste en lançant elle aussi une multitude de gadgets pour sa console. Des bongos Donkey Kong à un câble permettant d’interagir avec des jeux de Game Boy Advance en passant par un micro, la majorité de ces accessoires n’a eu qu’une utilité restreinte ainsi qu’une popularité éphémère.

Twitter.com

Un slogan assez particulier en français

Lorsque vient le temps de commercialiser un produit, une compagnie est toujours à la recherche d’un slogan qui captera l’attention du consommateur. Dans le cas de la GameCube, si Nintendo a utilisé des formules punchées avec des allusions assez claires au niveau international, sa campagne marketing au Québec fut plutôt particulière.

En effet, vous rappelez-vous du fameux « Encubez-vous ! » que l’on pouvait voir dans les publicités de la GameCube ? Je sais très bien à quoi cela vous faisait, et vous fait encore penser, puisque j’ai la même idée !

La meilleure manette jamais créée ?

Au-delà de la console comme telle, les joueurs regardent un autre élément d’une nouvelle console. En effet, la manette prend beaucoup d’importance dans l’acceptation ou l’ignorance d’une machine.

Nintendo a remporté son pari avec la manette de la GameCube puisqu’encore aujourd’hui, elle est considérée comme l’une, sinon la meilleure manette jamais conçue. Nintendo ayant appris des erreurs de la manette de la Nintendo 64, elle a offert une manette très confortable avec une accessibilité déconcertante à ses différents boutons.

Ce n’est pas un hasard si des amateurs de Super Smash Bros. Melee ont demandé que la manette de la GameCube soit relancée pour les derniers opus de la franchise, ce à quoi Nintendo a consenti en l’adaptant pour la Wii U ainsi que la Nintendo Switch.

Wikipedia

Une version de la manette avant-gardiste

Aujourd’hui, les manettes sans fil sont un standard plutôt qu’une exception. Cependant, à l’ère de la GameCube, jamais un fabricant de consoles n’avait lancé une manette sans fil.

C’est ce que Nintendo a fait en proposant la manette Wavebird quelques années après le lancement de la console. Bénéficiant du design quasi irréprochable de la manette de base, la Wavebird communiquait avec la console grâce à un petit récepteur que l’on insérait dans l’un des ports pour les manettes.

Malgré un poids un peu plus élevé que la manette de base en raison des piles que l’on y insérait, la Wavebird fut une autre excellente manette qui a influencé les fabricants de consoles afin d’offrir des manettes sans fil pour leurs consoles ultérieures.

Wikipedia

L’histoire derrière le gros bouton A

Habituellement, les boutons principaux d’une manette sont de la même taille. Or, encore une fois, Nintendo s’est distinguée en proposant une manette GameCube avec un énorme bouton A vert!

Pourquoi avoir mis tant d’accent sur ce bouton ? Eh bien, Shigeru Miyamoto désirait que le développement des jeux pour GameCube soit axé sur un seul bouton d’action. Le légendaire designer a même avancé l’idée que certains jeux GameCube n’utilisent que le bouton A pour permettre aux joueurs d’effectuer toutes les actions réalisables. Cette idée n’a finalement jamais été exploitée.

Qu’à cela ne tienne, c’est un design assez unique cadrant avec la philosophie de Nintendo selon laquelle jouer à un jeu doit se faire par l’entremise de contrôles simplifiés.

Theverge.com

Le précurseur de la Nintendo 3DS

La GameCube peut être considérée comme l’ancêtre de la Wii, mais dans les faits, ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, la petite console de salon de Nintendo était plutôt l’aïeule de la Nintendo 3DS.

Pour faire le lien entre la console de salon et la console portable, il faut regarder ce que la carte graphique de la GameCube pouvait générer. Ainsi, la carte graphique surnommée Gekko était capable d’afficher des images 3D stéréoscopiques. Malheureusement, bien que certains jeux comme Luigi’s Mansion étaient compatibles avec ce type d’affichage, les télévisions 3D venaient à peine d’arriver sur le marché lors des années de la GameCube, de sorte que l’affichage d’images 3D n’a jamais été réellement utilisé dans les jeux pour la console.

Qu’à cela ne tienne, Nintendo croyait fermement dans la matérialisation d’images 3D sans avoir besoin de lunettes particulières. La firme a repris l’idée née de la GameCube pour l’intégrer dans la Nintendo 3DS. L’histoire montrera qu’au bout du compte, l’imagerie 3D n’a jamais été aussi populaire que l’espérait Nintendo.

Le fameux logo d’accueil

En terminant, comment ne pas se souvenir du fameux logo d’accueil de la console ! Le petit cube qui bougeait afin de former en quelques secondes le logo de la console était aussi accrocheur que satisfaisant à voir.

Or, avant longtemps, les joueurs ont percé un petit clin d’œil programmé par Nintendo. Vous rappelez-vous avoir tenu le bouton Z avant le chargement de la console ou bien avoir appuyé sur ce même bouton avec trois autres de vos amis ? Les sons enfantins et de ninja que ces simples manipulations engendraient étaient fort sympathiques et ont marqué l’histoire de cette belle petite console !

Les dernières nouvelles

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Plus de jeux vidéo

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Test du jeu WarioWare: Get It Together! – La folie assumée de Nintendo

Test du jeu WarioWare: Get It Together! – La folie assumée de Nintendo

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !