Google Pixel Tablet : on a testé cet assistant, cadre photo, haut-parleur et tablette tout-en-un

Google aurait pu attaquer de front l’iPad d’Apple ou la Galaxy Tab de Samsung. Sa Pixel Tablet fait finalement complètement autre chose.

C’est une bonne idée. Est-ce suffisant? Si l’idée de créer du contenu avec une tablette vous interpelle, elle ne fera pas votre affaire. Sinon, elle a plusieurs belles qualités. 

Google Pixel Tablet : c’est quoi?

On dira ce qu’on voudra, la gamme d’appareils Pixel de Google est séduisante dès le premier coup d’œil. La Pixel Tablet fait tout ce qu’il faut pour créer elle aussi une bonne première impression. L’appareil tient bien en mains et surtout, il est vendu avec un socle de recharge dans la boîte qui fait office de haut-parleur connecté. 

À un prix de détail de 700$, c’est une combinaison intéressante. Pour quiconque se lance pour une première fois dans les accessoires numériques pour la maison, il y a pire endroit où débuter qu’en achetant une Pixel Tablet. Car contrairement à la Pixel Slate présentée par Google en 2019, la Pixel Tablet sait ce qu’elle veut : être au cœur du divertissement numérique qu’on consomme à la maison.

Que fait la Pixel Tablet?

Déposée sur son socle magnétique, la Pixel Tablet fait office de cadre photo intelligent. L’Assistant Google permet de lui demander des questions (assez simples, Bard n’est pas encore intégré à Android). Les caissons du socle en font aussi un haut-parleur juste assez puissant pour une pièce de taille modeste. Pensons à une cuisine ou à une chambre à coucher.

On peut configurer plus d’un compte d’utilisateur sur l’appareil. Même l’Assistant reconnaît les différentes voix. Ça permettrait normalement de créer des règles via les fonctions de contrôle parental, mais pour une raison ou une autre Google en limite la portée quand on demeure au Québec. Allez savoir.

Google vend aussi un étui de protection en accessoire. Pas de clavier pour cette tablette. En tout cas, pas pour le moment. Ça en aurait fait un appareil comparable à un Chromebook qu’auraient pu adopter les plus jeunes pour l’école ou pour autre chose. Pas de ça ici.

Un design plus «consommateur» que «professionnel»

Deux versions de la tablette Pixel sont vendue. Une beige et une verdâtre. Tout le reste est identique. On peut choisir entre 128 et 256 go de stockage. Son autonomie équivaut à presque 12 heures de visionnement de vidéos.

La gamme Pixel de Google comprend des produits de milieu de gamme au style soigné. La Pixel Tablet reprend cette approche. Son écran de 11 pouces se compare à celui d’un iPad de même dimension. Ses 500 nits font qu’on peut bien lire même sous un soleil ardent. Son taux de rafraîchissement est moins élevé que celui des tablettes plus «professionnelles». D’ailleurs, on peut utiliser un stylet de type USI 2.0 avec l’appareil, mais Google n’en offre pas d’office. 

On sent que Google cible le marché des consommateurs peu intéressés à acquérir une tablette pour en faire un outil de travail ou de productivité. 

Une performance signée Tensor G2

Son processeur Tensor G2 a été développé à l’interne par Google. Il offre une performance suffisante pour que la plupart des applications compatibles fonctionnent adéquatement. Il cohabite bien avec les autres appareils Pixel également, grâce au protocole Chromecast qui permet d’envoyer du contenu d’un autre appareil Android vers son écran ou les haut-parleurs de son socle.

Avec Google Duo, Google Meet, puis éventuellement avec les applications tierces d’appels vidéo qui sont peut-être plus populaires (Teams, Zoom, etc.) mais qui demandent encore à être adaptées au plus grand format de cette tablette à système Android, on obtient aussi un appareil pratique pour passer un coup de fil à la famille, qu’ils soient sur Android ou qu’ils possèdent un appareil signé Apple. Évidemment, FaceTime ne fonctionne pas sur Android. Pour iMessage, il existe des moyens de contourner la limite mais elle n’est pas fournie par Google.

La Pixel Tablet a deux caméras de 8 mégapixels : une à l’avant, l’autre à l’arrière. Elles font mieux pour des appels vidéo que pour une prise de photo plus avancée.

Côté sécurité, Google promet cinq ans de mises à jour régulières. C’est très bon. Surtout si ça promet que la tablette sera encore aussi bonne dans cinq ans qu’elle l’est en ce moment.

Bonne tablette, mais…

La Pixel Tablet est une tablette tout à fait séduisante qui se fait rapidement oublier puisqu’elle ne traîne jamais nulle part ailleurs que sur son socle. L’envers de cette qualité étant qu’on peut finir par l’oublier pour vrai si on la range dans une étagère peu utilisée.

Par ailleurs, la Pixel Tablet aura besoin d’un peu plus de soutien de la communauté Android. Il faudra plus que les quelques dizaines de jeux et d’applications déjà compatibles pour rendre l’appareil réellement polyvalent au quotidien.Il lui faudra peut-être aussi les bons accessoires pour qu’elle puisse sortir de la maison. Pour le moment, l’appareil semble surtout destiné à un usage strictement domestique. En recharge, elle affiche d’ailleurs les réglages domotiques de Google Home. On se demande combien de gens ont besoin de cette fonction.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Palworld
Jeux vidéo

Palworld: 25 millions de joueurs !

La grande popularité de Palworld ne cesse de croitre depuis la sortie en accès anticipé du jeu le 19 janvier. Si bien évidemment, un petit

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.