Hexoskin, un sous-vêtement intelligent québécois

Technologie

Québec

À la recherche de financement, le projet de camisole intelligente suscite déjà beaucoup d’intérêt sur Indiegogo.

La tendance de l’ordinateur vestimentaire bat son plein, et les concepteurs québécois ne sont pas en reste. Alors qu’une panoplie de montres intelligentes est sur le point d’envahir le marché, Hexoskin propose un sous-vêtement intelligent en mesure de fournir de l’information sur votre état corporel : le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la vitesse de vos déplacements, etc.

Une campagne visant à amasser des fonds afin de développer le produit a été lancée aujourd’hui sur Indiegogo, le service de financement collaboratif. Déjà, le projet est sur le point d’atteindre 30 000$ sur un montant cible de 100 000$. Tout porte à croire que le projet aura dépassé ce montant d’ici le 18 octobre, sa date d’échéance.

Il sera possible d’accéder aux données recueillies par l’Hexoskin en temps réel via une application mobile, dont une version alpha est déjà disponible dans l’App Store. D’ailleurs, les concepteurs ont signalé leur intention d’offrir le service sur une gamme d’accessoires et appareils intelligents (montres, lunettes, téléphones et tablettes) en plus de permettre aux utilisateurs d’accéder à leur profil par le biais d’un navigateur web.

Finalement, l’Hexoskin peut être lavé à la machine, les capteurs intégrés à la camisole étant à l’épreuve de l’eau. Il ne suffit que de débrancher le sous-vêtement de son module électronique situé à la taille.

Au coût de 339$, cette camisole intelligente est destinée aux sportifs qui prennent leurs activités au sérieux. Bien que le sous-vêtement soit également en mesure d’analyser le sommeil de son utilisateur, son prix en fait un objet plutôt luxueux.

Selon ce qu’a révélé Pierre Alexandre Fournier, PDG d’Hexoskin, son entreprise aurait déjà reçu environ un million de dollars d’investisseurs individuels. L’un des plus importants clients à ce jour est l’Agence spatiale canadienne.

Les premiers exemplaires du produit devraient être livrés d’ici janvier 2014. Le journaliste Julien Brault souligne également que l’OMsignal, un sous-vêtement similaire développé à Montréal, est basé sur la technologie d’Hexoskin.