Victoria’s Secret présente de la lingerie imprimée en 3D

Impression 3D

Sommes-nous sur le point de voir des sous-vêtements imprimés en 3D dans les boutiques de lingeries pour femmes?

Comme le soulignait Ubergizmo un peu plus tôt ce mois-ci, l’entreprise Temicare est parvenue à produire un sous-vêtement par le biais de l’impression 3D. La technologie employée, nommée Cosyflex, permet d’imprimer un tissu hybride en mélangeant différents polymères, tels le latex naturel, le silicium, le polyuréthane et le téflon avec des fibres textiles telles le coton.

Le résultat est apparemment très extensible, confortable, et peut même être imprimé en une variété de couleurs.

Malheureusement, bien que l’impression 3D soit mise à profit dans cette initiative, il est difficile d’imaginer qu’un tel morceau de lingerie puisse se vendre en magasin à moyen terme.

C’est peut-être ce qui a poussé Victoria’s Secrets à explorer cette avenue. L’entreprise a demandé à l’architecte Bradley Rothenberg de créer un morceau de lingerie imprimée en 3D qui sera présenté lors de son défilé annuel, qui se déroulera à New York le 10 décembre prochain.

«J’ai toujours été intéressé par la nature fractale des flocons de neige», raconte Rothenberg. «Je voulais faire quelque chose qui utilise les équations mathématiques simples qui mènent à la nature complexe des flocons de neige. Le deuxième défi était de cette beauté naturelle et en faire quelque chose d’agréable à porter.»

En utilisant un polyamide par frittage laser, la société d’impression 3D Shapeways a produit un matériau constitué de nylon recouvert de poussière et de cristaux Swarovski. Les concepteurs ont du générer un algorithme afin de produire une structure tridimensionnelle qui s’emboîte s’apparentant à des flocons de neige. Plusieurs échantillons ont été produits par l’équipe de Rothenberg afin de tester la flexibilité et la durabilité du tissu avant de créer une première série de prototypes devant s’harmoniser avec le corps du mannequin Lindsay Ellingson.

Malheureusement, bien que l’impression 3D soit mise à profit dans cette initiative, il est difficile d’imaginer qu’un tel morceau de lingerie puisse se vendre en magasin à moyen terme.

Il vous faudra trouver une autre idée à offrir en cadeau à Noël…