Texter en marchant : Apple dépose une demande de brevet d’un concept déjà existant

J'ai eu l'idée avant toi

Texter en marchant sur le trottoir peut-être une activité dangereuse. Voilà pourquoi l’application Type n Walk a été lancée pour pallier ce problème… en 2009.

Alors que la plupart d’entre nous ont le visage scotché à notre téléphone intelligent, l’idée d’afficher les images captées par notre caméra en arrière-plan de nos textos s’avère une façon ingénieuse de réduire le risque de foncer dans quoi que ce soit lors de nos déplacements urbains.

L’idée de breveter un concept déjà existant nous ramène à la principale lacune du système de brevets : le potentiel de voir des entreprises exiger des redevances sur des concepts dont ils ne sont pas l’auteur.

Cette idée de rendre en quelque sorte un téléphone transparent, d’abord exploitée par l’application Type n Walk, est au cœur du concept décrit dans un brevet qu’Apple a déposé en 2012, rendu récemment public par le Bureau américain des brevets et des marques de commerce.

À souligner que le brevet en question n’a toujours pas été octroyé.

«La caméra d’un appareil de communication électronique est en mesure de continuellement capter et présenter des images vidéo en arrière-plan d’une session de messagerie texte affichée par l’appareil», peut-on lire dans la demande en question.

Apple explique que cette astuce permet à l’utilisateur d’être conscient de l’environnement au-delà de l’écran. «En conséquence, l’utilisateur de l’appareil est moins susceptible d’entrer en collision ou trébuchet sur un objet lorsqu’il participe à une session de messagerie texte.»

Certes, voir cette fonctionnalité intégrée à même le système d’exploitation ne peut que faire augmenter son taux d’adoption. Tout le monde pourrait en bénéficier, tant les personnes responsables de ce genre de collision que leurs victimes. Mais l’idée de breveter un concept déjà existant nous ramène à la principale lacune du système de brevets : le potentiel de voir des entreprises profiter de la situation pour exiger des redevances sur des concepts dont ils ne sont pas l’auteur.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’Apple s’amuse à voler les concepts d’applications déjà existantes.

Soulignons que ce n’est pas parce qu’une entreprise obtient le brevet d’un concept qu’elle s’engage automatiquement à l’intégrer dans ses futurs produits.

Merci à Jean-Sébastien Rodriguez.

  • Steve Rodrigue

    Une autre idée que Apple tente de s’approprier… et ensuite ils vont nous dire que c’est « magical ». ;)

    Apple ont de beaux côtés, mais aussi des côtés moins luisants.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Effectivement. Si au moins ils s’étaient donné la peine d’acquérir les développeurs ou d’acheter les droits de l’application…

      • Steve Rodrigue

        De toute façon, lorsqu’on texte en marchant, on pas notre appareil à une hauteur acceptable pour rendre une image intéressante. Pour ma part, je ne verrais que le trottoir à si j’avais cette fonctionnalité.

        Gimmick!

  • bibousiq

    J’estime qu’à partir du moment où un concept tombe dans le domaine public, il devrait rester public, justement, et non tomber à nouveau dans l’escarcelle d’une société privée. c’est bien beau, le droit de la propriété intellectuelle mais on dirait que rien n’est réellement pensé pour le grand nombre…

  • DJ

    La première compagnie n’a pas déposé de brevet ?

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Tout porte à croire que non.

      • DJ

        C’est plate pour la compagnie, mais elle aurait du « enregistrer » son idée.. Appel est pas mieux de volé l’idée, mais…
        Si tu laisses tes portes de chars débarrés, vient pas chialer si tu te fais voler ton char…

        • https://twitter.com/#!/spoulin23 Stéphane Poulin

          Si on suit se raisonnement, toutes applications qui apporte quelque chose de nouveau devrait déposer un brevet… même les jeux qui apporte une idée ne serait-ce que différente…

          La logique devrait suffire.. Apple eux-même propose l’application d’origine depuis une date X sur leur AppStore… et ensuite ils vont breveter le même concept… un peu de rigueur au bureau des brevets serait important…

    • bibousiq

      Aux USA, c’est un peu particulier car même si la 1ère compagnie a déposé un brevet mais ne l’exploite pas durant un certain nombre d’années, ce dernier peut être réattribué à une autre société qui en fait la demande au lieu de tomber dans le domaine public. C’est ce contre quoi je m’insurge d’ailleurs…

      • Steve Rodrigue

        D’autant plus ridicule…

        De toute façon, ce qui compte au bout du compte: c’est quels produits/services se vendent… Brevet ou non.

        • bibousiq

          Logiquement, dans un vrai système de concurrence « pure », lorsqu’une société acquiert de manière « gratuite » un brevet, on devrait s’attendre à ce que ce prix ($0) se répercute sur le prix de vente final ($0).
          Ok, je sais, c’est beau, l’utopie, n’est-ce pas ?

  • Denis

    Exemple parfait du besoin de changer le système de brevets en rapport avec l’évolution technologique de nos jours.