Google fait marche arrière sur une fonction importante d’Allo

Retour à la réalité

Liste de tags

Alors que Google avait assuré que l’application de messagerie ne conserverait aucun registre des conversations, ces données seront malgré tout conservées et accessibles par Google.

Lors de son dévoilement en mai dernier, Allo se présentait comme une application de messagerie nouveau genre, avec au centre, une confidentialité irréprochable.

La seule façon de préserver la confidentialité de vos conversations est alors de passer par le mode incognito.

Non seulement Google y proposait des conversations chiffrées de bout en bout avec son mode incognito, mais on promettait même que l’ensemble des messages n’allait subir aucune rétention : leur passage sur les serveurs de Google allait être transitoire, plutôt que d’y être stockées indéfiniment.

Mais voilà, comme le rapporte ce matin The Verge, Google, dont l’application Allo a été lancée plus tôt aujourd’hui sur Android et iOS, conservera malgré tout vos conversations qui ne passent pas par le mode incognito. Les registres resteront sur ses serveurs tant que vous ne prenez pas soin de les supprimer manuellement, laissant à Google le soin d’accéder à vos échanges antérieurs au besoin.

La seule façon de préserver la confidentialité de vos conversations est alors de passer par le mode incognito. Les données seront ainsi chiffrées avant d’être stockées chez Google selon une méthode permettant uniquement à ses algorithmes de les consulter afin de vous faire des suggestions et recommandations.

Aux dires de Google, ce changement a été implanté afin d’améliorer la fonction des réponses intelligentes suggérées par l’assistant personnel d’Allo. Étant donné que celle-ci tire profit de l’apprentissage machine, elle devient graduellement plus précise et pertinente en fonction de son alimentation en données personnelles. L’équipe aurait ainsi choisi de laisser les messages non chiffrés afin d’améliorer les performances de l’application, au détriment de la vie privée de ses utilisateurs.

C’était donc trop beau pour être vrai

Comme le souligne le journaliste Russel Brandon, cela signifie que par défaut, les messages d’Allo seront accessibles aux forces de l’ordre détenant le mandat approprié, comme c’est déjà le cas pour vos messages Gmail et Hangouts et les données de géolocalisation d’Android. Même s’il est possible pour l’utilisateur de supprimer ses conversations, ou d’éviter qu’elles ne soient captées en employant le mode incognito, la majorité des conversations qui naîtront sur cette application restera chez Google.

En mettant de côté l’idée de simplement faire transiter les données sur ses serveurs, Google s’assure ainsi d’éviter d’être confronté à des problèmes juridiques potentiels comme ce qu’a vécu Apple avec l’affaire de San Bernardino et ce que vit actuellement WhatsApp au Brésil.

  • http://Rhialto.com/ Rhialto

    Snowden s’en donne à coeur joie sur Twitter… :-) Il suggère d’utiliser Tor ou Signal.

  • Johan Kolev

    Pourquoi je n’ai pas encore la possibilité de telecharger l’application sur mon Galaxy S7 Edge? Il marque que l’application seras bientôt disponible sur le Play Store?

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      L’application semble n’avoir été lancée qu’aux États-Unis pour l’instant.

  • r2d3

    Quand c’est gratuit, vous êtes le produit.

    • http://www.perdu.com Jack Jack

      Vrai…