Microsoft tire un trait sur le plus mal aimé des Windows

Adieu Windows Vista

Aujourd’hui marque la fin du support de Windows Vista. Pour ses utilisateurs, il sera dorénavant impossible de recevoir de nouvelles mises à jour de sécurité et de l’assistance technique gratuite ou payante.

«Microsoft a assuré la prise en charge de Windows Vista au cours des 10 dernières années, mais le moment est venu pour nous, ainsi que pour nos partenaires matériels et logiciels, d’investir nos ressources vers des technologies plus récentes afin que nous puissions continuer d’offrir de nouvelles expériences inoubliables», a déclaré l’entreprise aujourd’hui.

Surnommé Longhorn lors de son développement, Windows Vista a officiellement vu le jour en janvier 2007. Ce système d’exploitation était plutôt capricieux et exigeant par ses besoins en ressources, et demandait à propulser un PC suffisamment puissant notamment pour afficher son interface renouvelée, Aero.

Aperçu de l'interface Aero et de ses effets 3D.

Aperçu de l’interface Aero et de ses effets 3D.

Son accueil a été défavorable, les critiques soulignant sa forte consommation en mémoire vive, son utilisation excessive du disque dur, son système de verrous numériques (DRM) et la fréquence à laquelle apparaissaient ses alertes de sécurité, qui demandait presque par intermittence des demandes d’autorisation pour tout et n’importe quoi.

Microsoft a profité de l’occasion pour mentionner que le meilleur moyen de rester protégé est de passer à Windows 10.

Face à la popularité de Windows XP, Vista n’a jamais su s’implanter dans le marché pour devenir l’OS le plus utilisé. Plusieurs fonctions pourtant introduites par celui-ci, comme l’interface de son moteur de recherche, les changements apportés au menu Démarrer, et sa façon d’entrevoir la sécurité, ont été néanmoins conservées par son prédécesseur, Windows 7.

Mais Windows Vista a franchi depuis longtemps sa date d’expiration. Microsoft souligne que les PC propulsés par Windows Vista seront désormais plus vulnérables aux virus et attaques exploitant ses vulnérabilités. Mais pour certains utilisateurs, tout n’est pas encore terminé.

«Microsoft a également mis fin à la possibilité de télécharger Microsoft Security Essentials sur Windows Vista. Si vous avez déjà installé Microsoft Security Essentials, vous continuerez de recevoir les mises à jour des signatures anti-programmes malveillants pendant une durée limitée», précise Microsoft.

«Toutefois, notez que Microsoft Security Essentials (ou tout autre logiciel antivirus) aura une efficacité limitée sur les PC ne disposant pas des dernières mises à jour de sécurité. Cela signifie que les PC exécutant Windows Vista ne seront pas sécurisés et seront vulnérables aux virus et aux logiciels malveillants.»

Parions que, contrairement à Windows XP dont l’annonce de la fin de son soutien a suscité grogne et indignation auprès de ses nombreux adeptes, personne ne pleurera la mort de Windows Vista.

Sans surprise, Microsoft a profité de l’occasion pour mentionner que le meilleur moyen de rester protégé est de passer à Windows 10.

  • Bernard Ayotte-De Carufel

    Hasta la vista, baby!

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Je me suis retenu pour ne pas faire cette blague. ;)

      • Bernard Ayotte-De Carufel

        Je suis là pour ça ! ‘fait plaisir ;)

  • Vincent Pelletier

    « le plus mal aimé des Windows »: Windows Me? Ça aussi c’était mauvais!

    • Alain Roy

      Windows ME n’a même pas réussi à être adopté réellement ;) Vista, il était tout de même plus présent.

      • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        C’est tellement subjectif comme qualificatif de toute façon. Mais dans mon souvenir, oui, Windows ME était une daube, mais demandait-il tellement plus de ressources et provoquait-il des alertes gosseuses comme Vista? Il me semble que cet OS était plus simplement une mise à jour injustifiée… Ma mémoire me fait peut-être défaut? ¯_(ツ)_/¯

        • Gumby

          Pour moi, Win ME était un Win 98 avec une surcouche pseudo-multimédia raté et surtout très instable. Windows Movie Maker y a fait ses débuts en réponse à iMovie d’Apple. Plusieurs périphériques ne fonctionnaient pas avec les pilotes de Windows 98 et trouver un compatible ME était souvent un casse-tête …en se croisant les doigts que le fabriquant avait produit un pilote compatible… Bref, c’est le Windows qui m’aura donné le plus de blue-screen.