BioWare Montréal aurait réduit ses effectifs

Mass Effect : Andromeda

Québec

Electronic Arts aurait interrompu ses plans liés à Mass Effect tout en rétrogradant BioWare Montréal en un simple studio de soutien.

Selon ce qu’a appris Kotaku de la bouche de personnes familières avec la situation, BioWare Montréal aurait subi une importante restructuration suite à la déception de l’un des jeux les plus anticipés de 2017, Mass Effect : Andromeda.

Une portion de l’équipe de BioWare Montréal aurait été réaffectée pour intégrer l’équipe de Motive Studios qui travaille sur Star Wars Battlefront II.

Une portion de son équipe de développement aurait joint les rangs de Motive Studios – autre filiale montréalaise d’EA notamment dirigée par Jade Raymond –, réduisant ainsi de manière significative la capacité de BioWare Montréal, relégué par conséquent au rang de studio de soutien.

Les rumeurs au sujet d’une réduction des effectifs de BioWare Montréal surviennent d’ailleurs au même moment où EA confirme que Motive Studios compte désormais plus de 100 employés. Alors que cette nouvelle peut laisser présager qu’il s’agit là de créations d’emplois liées aux investissements promis par EA au Québec en avril dernier, tout porte à croire à un simple déplacement de main d’œuvre.

«Nos équipes à BioWare et à travers EA ont mis un formidable effort pour apporter Mass Effect : Andromeda aux joueurs du monde entier», a déclaré le directeur de BioWare Montréal, Yanick Roy. «Même si BioWare continue de se concentrer sur la communauté et le service en ligne de Mass Effect : Andromeda, nous examinons constamment la façon dont nous sommes préparés pour créer nos prochaines expériences.»

«Puisque les équipes de BioWare et de Motive partagent le même espace studio à Montréal, nous avons des membres de l’équipe de BioWare qui se joignent aux projets de Motive en cours de préparation. Nous préparons également des équipes consacrées à d’autres projets BioWare en chantier.»

Toujours selon Kotaku, BioWare Montréal prêterait actuellement main-forte à sa cousine d’Edmonton, qui travaille au développement d’une nouvelle propriété intellectuelle, surnommée Dylan, dont le dévoilement pourrait avoir lieu lors de l’E3 2017.

masseffectandromeda

Premier jeu piloté par BioWare Montréal, Mass Effect : Andromeda devait donner un nouveau souffle à la populaire série de science-fiction. Son développement chaotique s’est toutefois heurté à des écueils majeurs, incluant des défis technologiques et un changement de portée imposé tard lors de sa production.

Arriva ce qui devait arriver : la réception du jeu a été plutôt mitigée, tant par les critiques que les fans, notamment en raison de ses animations faciales inégales et de la qualité de son scénario.

Tandis que certains médias sans scrupules ont cru bon de déclencher une chasse aux sorcières pour trouver un coupable, provoquant une campagne de salissage aussi absurde qu’injustifiée, BioWare a promis une série de correctifs ayant pour objectif de corriger les imperfections du jeu.

Enfin, alors que le PDG d’Electronic Arts, Andrew Wilson, s’est dit «très heureux de la façon dont BioWare se porte» et que les attentes de son entreprise pour l’avenir de la franchise étaient «toujours très fortes», l’éditeur aurait néanmoins révisé ses plans concernant la suite des choses. Conséquemment, tout projet lié à l’univers de Mass Effect et ses dérivés seraient sur la glace.

  • Ludovic Gauthier

    EA Montréal n’a pas produit quelque chose de bon depuis sa création non plus…