All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

BioWare répond aux attaques liées aux animations faciales de Mass Effect : Andromeda

Par Laurent LaSalle – le dans Jeux vidéo
Le studio a effectué une mise au point au sujet d'une ancienne employée faussement décrite comme seule responsable de certains problèmes observés dans Mass Effect : Andromeda.

Alors que les premières critiques à son sujet sont plutôt favorables, le dernier chapitre de la série Mass Effect accuse de sérieuses lacunes à l’égard de l’animation faciale de ses personnages. D’étranges grimaces, des démarches paranormales, et un regard absent ont pu être aperçus dans les images du jeu diffusées sur Twitch et YouTube depuis la semaine dernière par des journalistes et influenceurs ayant reçu le jeu avant sa sortie officielle prévue demain en Amérique du Nord.

pasfacile

Bien entendu, des mèmes ont alors envahi les réseaux sociaux.

La situation a cependant pris un drôle de tournant vendredi dernier lorsque des joueurs frustrés ont commencé à cibler une membre de l’équipe de développement de BioWare, Alilie Rose-Marie Leost, en la blâmant directement pour les animations de Mass Effect : Andromeda.

La raison? Leost a été présenté comme lead facial animator pour Andromeda – mais aussi comme une cosplayer inexpérimentée pour occuper un tel poste – dans un article publié sur The Ralph Retort, un blogue notamment engagé dans la lutte aux social justice warriors. Cette information, pourtant tirée de son profil Twitter, n’était toutefois pas à jour, selon BioWare :

«Récemment, une ancienne employée de EA a été faussement identifiée comme membre responsable de l’équipe de développement de Mass Effect : Andromeda. Ces rapports sont faux.»

«Nous respectons l’opinion de nos joueurs et communauté, et accueillons les commentaires à propos de nos jeux. Mais attaquer un individu, peu importe son niveau d’implication dans le projet, n’a jamais été acceptable.»

Bien qu’on ignore quel était le rôle de Leost à l’égard de Mass Effect : Andromeda, il ne faut pas perdre de vue que le jeu est en développement depuis 2015. Février 2015 est d’ailleurs la date à laquelle Leost affirme avoir commencé à travailler pour EA à titre d’animatrice faciale (sans la mention lead ou notion de responsabilité). On comprend par la déclaration précédente qu’elle n’est plus employée chez EA. En réaction à la campagne de salissage dont elle a été victime, Leost semble avoir restreint l’accès à ses comptes sur les réseaux sociaux.

Mais surtout, il est absurde de porter la responsabilité entière de problèmes liés à un jeu de l’ampleur de Mass Effect : Andromeda sur le dos d’une seule personne.

Selon le concepteur du jeu, Ian Soon Frazier, les joueurs ne doivent pas s’attendre à ce qu’une mise à jour de Mass Effect : Andromeda venant corriger les problèmes d’animations faciales soit déployée dès demain. Il apparaît évident par contre que BioWare est parfaitement conscient du phénomène, et que le studio travaille à atténuer ou corriger la situation.

Les dernières nouvelles

10 jeux d’horreur pour une Halloween virtuelle terrifiante !

10 jeux d’horreur pour une Halloween virtuelle terrifiante !

Test du jeu Crash Bandicoot 4: It’s About Time : Oui, il était temps !

Test du jeu Crash Bandicoot 4: It’s About Time : Oui, il était temps !

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

Plus de jeux vidéo

Test du jeu Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning: quand 2020 rime avec 2012

Test du jeu Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning: quand 2020 rime avec 2012

Test de Super Mario 3D All-Stars: trois époques de Mario en un !

Test de Super Mario 3D All-Stars: trois époques de Mario en un !

Test du jeu Marvel’s Avengers: des superhéros nouveaux genres

Test du jeu Marvel’s Avengers: des superhéros nouveaux genres

Populaires

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .