Appareils photo de 3e génération : le début de la fin pour les appareils reflex?

Photographie

Exclusif

Les appareils de troisième génération, aussi connus sous les appellations «micro 4 / 3» ou «sans miroir», sont considérés de plus en plus sérieusement par les photographes, professionnels comme amateurs.

Notamment à cause de leur taille, de leur poids… et de leur prix.

Si ces appareils sont actuellement équipés d’un capteur au format APS-C ou plus petit, nous verrons bientôt apparaître des appareils possédant un capteur plein format. Sony s’apprête d’ailleurs à faire une annonce à ce sujet au cours des prochaines semaines.

Est-ce à dire que l’ère des appareils reflex est sur le point de se terminer?

Une tendance passagère?

Lors de l’arrivée des appareils hybrides (ou bridges) sur le marché il y a quelques années, plusieurs prédisaient déjà la disparition, ou presque, des appareils reflex.

Un appareil de 3e génération et un appareil reflex

Pourtant, ces appareils n’ont jamais pu remplacer les reflex pour plusieurs raisons. Ils étaient équipés d’un capteur de taille inférieure à celui que l’on retrouve dans les appareils reflex, et bien que plusieurs étaient équipés d’un zoom intéressant (certains offrant un agrandissement jusqu’à 50x), la qualité optique n’était pas nécessairement au rendez-vous. Ces objectifs multifonctions n’étaient tout simplement pas à la hauteur des objectifs professionnels.

Or, la génération actuelle d’appareils est beaucoup plus puissante et polyvalente. Outre ses capteurs plus intéressants, elle offre désormais des objectifs interchangeables dans un format de boîtier plus petit, plus léger et plus abordable que les appareils reflex utilisant des objectifs eux aussi plus compacts et plus légers.

Les professionnels adoptent la nouvelle génération

Plusieurs photographes se mettent à utiliser de plus en plus les appareils de troisième génération, plus pratiques lors de déplacements. Chez les pros, on retrouve notamment Richard Harrington, qui a opté pour le OM-D E-M5 d’Olympus et Trey Ratcliff, qui a opté pour les NEX-7 et NEX-6 de Sony. D’autres, comme l’animateur Frederick Van Johnson, ont aussi fait le saut chez Olympus, Sony ou Fuji.

Pour certains, il s’agit de leur second boîtier, tandis que d’autres font le saut complètement. Par exemple, Trey Ratcliff a troqué son gros appareil Nikon après avoir passé près d’une année à expérimenter avec les appareils Sony.

À qui s’adresse la troisième génération?

Ou, encore, à qui s’adressent les appareils reflex? Les deux questions se posent.

Je possède un Sony NEX-6 depuis près d’un an et non seulement tout le monde arrive à s’en servir, mais je passe carrément inaperçu où que j’aille, car l’appareil ressemble à un appareil compact.

Lorsque vous vous apprêtez à acheter un appareil photo, il faut tenir compte de votre expérience, de votre budget, et du type de photographie que vous faites. Mais il faut surtout aussi déterminer à l’avance dans quelles conditions vous vous servirez de l’appareil. Est-ce que cet appareil ne servira qu’à vous, ou sera-t-il aussi utilisé par votre conjoint ou même vos enfants?

Évidemment, si vous cherchez un appareil «familial», il est recommandé d’opter pour un appareil plus léger et compact que tout le monde sera en mesure de manipuler.

Si vous cherchez un appareil pour vous seul, vous avez une plus grande latitude dans votre processus décisionnel. Cependant, avez-vous réellement besoin d’un gros appareil reflex?

Mon expérience avec ces nouveaux appareils est d’ailleurs très positive : je possède un Sony NEX-6 depuis près d’un an et non seulement tout le monde arrive à s’en servir, mais je passe carrément inaperçu où que j’aille, car l’appareil ressemble à un appareil compact. Essayez d’entrer dans une salle de spectacle avec un Canon T5i, un Nikon D7100 ou un Sony A58 pour voir.

sony_nex6_2

sony_nex6_1

Comme vous le constaterez ci-dessus, les couleurs sont tout aussi riches qu’avec un appareil reflex et l’appareil fonctionne très bien en conditions de faible éclairage.

Quelques bémols

Bien des professionnels ne feront toutefois pas le saut avant un certain temps pour diverses raisons : la quasi-inexistence d’appareils au capteur plein format, l’apparence de ces appareils qui pour certains fait moins «sérieux», le choix d’objectif plus restreint que pour un appareil reflex, et le fait que les viseurs optiques soient plutôt rares. On trouve en effet surtout des viseurs électroniques sur ces appareils, mais ils sont généralement de meilleure qualité que ceux que l’on retrouve sur les appareils hybrides ou compacts.

fujifilm_x-100

fujifilm_x-e1

Au final, il s’agit d’acheter le bon outil pour ce que vous souhaitez accomplir et non pour une question de look. D’ailleurs, certains appareils de troisième génération projettent une image originale, néanmoins sérieuse, comme la série X de Fujifilm (ci-dessus) au look rétro.