Microsoft achète la division d’appareils de Nokia pour 7,2 milliards de dollars US

Affaires

Liste de tags

Deux ans après que Nokia ait conclu un partenariat avec Microsoft, le fabricant finlandais lui vend sa division d’appareils et de services.

La transaction s’élève à près de 5 milliards pour la division d’appareils et de services, et 2,17 milliards pour l’exploitation des brevets de Nokia par Microsoft pour les 10 prochaines années. Entre autres, cette vente accorde également le droit à Microsoft de profiter de l’entente conclue entre sa nouvelle filiale et Qualcomm concernant l’utilisation de technologie décrite dans les brevets de cette dernière.

Un geste qui n’est pas sans rappeler celui posé par Google en 2011, lorsque l’entreprise californienne se porta acquéreur de la division mobilité de Motorola pour la somme de 12,5 milliards de dollars US.

«C’est un pas important vers l’avenir – une situation gagnant-gagnant pour les employés, les actionnaires et les consommateurs de deux sociétés. Le rapprochement de ces formidables équipes fera accroître rapidement les parts de Microsoft dans le marché de la mobilité, et renforcera les possibilités globales de Microsoft et de nos partenaires à travers toute notre famille d’appareils et de services», a déclaré le PDG de Microsoft, Steve Ballmer. «En plus de l’innovation et de la force de leurs téléphones de toutes les gammes, Nokia apporte une capacité éprouvée et son talent dans des domaines critiques tels que la conception et l’ingénierie du matériel, la gestion de la chaîne d’approvisionnement et de la fabrication, et la vente de matériel, le marketing et la distribution.»

Un geste qui n’est pas sans rappeler celui posé par Google en 2011, lorsque l’entreprise californienne se porta acquéreur de la division mobilité de Motorola pour la somme de 12,5 milliards de dollars US. Microsoft aurait-elle été inspirée par son principal rival?

Une fois la transaction approuvée par les autorités compétentes tant aux États-Unis qu’en Finlande, 32 000 employés de Nokia seront transférés dans les bureaux de Microsoft. La société de Redmond deviendra également propriétaire des marques Lumia et Asha, et accordera le droit à Nokia d’utiliser ces noms afin de poursuivre ses activités.

Une question demeure : cette transaction aura-t-elle un impact sur les autres fabricants d’appareils Windows Phone?