Québec a versé plus de 100 millions à Microsoft depuis 2009

Affaires

Québec Exclusif
Liste de tags

Selon les données transmises par le système électronique d’appel d’offres, Microsoft et ses filiales récoltent plus d’argent année après année du gouvernement québécois.

Dans l’optique de devenir un gouvernement transparent, l’état québécois diffuse depuis ce printemps les données de son système électronique d’appel d’offres (SEAO).

Par le biais de l’Analyseur de contrats publics québécois, le moteur de recherche des données du SEAO développé par Branchez-vous, nous sommes en mesure de connaître les mandats octroyés par les divers organismes publics à Microsoft et ses filiales.

Depuis 2009, on observe que le gouvernement verse de plus en plus d’argent au géant du logiciel, année après année.

Lorsqu’on additionne ces montants avec la somme de 2 939 492,76$ versée depuis le début de 2013, on obtient un total de 101 105 060,19$.

Le plus important contrat du lot, octroyé le 24 octobre 2012, semble correspondre à un renouvellement de licence. Puisque le seul fournisseur possible était Microsoft, celui-ci a été octroyé de gré à gré pour la somme de 39 millions de dollars. Malheureusement, il est impossible de connaître le détail du mandat afin de déterminer si un logiciel libre (par conséquent gratuit) aurait pu être envisagé comme alternative.

À noter que l’ensemble des données du SEAO ne remonte qu’à janvier 2009, et que la publication des contrats municipaux n’est obligatoire que depuis avril 2011.