Espionner un ordinateur hors ligne? La NSA a une application pour ça

Espionnage

De nouvelles révélations concernant les tactiques de la NSA visant à espionner les ordinateurs de ses cibles ont fait surface aujourd’hui.

La National Security Agency a plus d’un tour dans son sac. Selon le New York Times, l’agence américaine a mis au point une technologie lui permettant de s’introduire dans des systèmes informatiques qui ne sont même pas connectés à Internet.

«La technologie, utilisée par l’agence depuis au moins 2008, s’appuie sur un canal masqué d’ondes radio qui peuvent être transmises à partir de minuscules cartes de circuits imprimés ou de clés USB insérées furtivement dans les ordinateurs.»

Le quotidien tient cette information de documents de la NSA, d’experts en informatique et des agents de l’administration américaine.

«La technologie, utilisée par l’agence depuis au moins 2008, s’appuie sur un canal masqué d’ondes radio qui peuvent être transmises à partir de minuscules cartes de circuits imprimés ou de clés USB insérées furtivement dans les ordinateurs», décrivent les journalistes David Sanger et Thom Shanker. «Dans certains cas, elles sont envoyées à une station de relais dissimulé dans une mallette positionnée par l’agence à des kilomètres de la cible.»

L’article mentionne que cette méthode d’espionnage, nommée «défense active» par la NSA, est utilisée pour contrecarrer des cyberattaques potentielles qui pourraient autrement être perpétrées par des assaillants étrangers.

Cette tactique serait le plus souvent utilisée sur des ordinateurs appartenant à différentes unités de l’armée chinoise, accusée à plusieurs reprises d’être l’auteure de cyberattaques ciblant des entreprises américaines et les Forces armées des États-Unis.

Cette nouvelle survient alors que le président Obama devrait s’adresser à la nation américaine ce vendredi afin d’annoncer divers changements à propos des divers programmes de surveillance de la NSA.

Peut-être nous faudra-t-il un Blackcomputer?