Les premiers téléphones Ubuntu arriveront sur le marché à l’automne

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Ubuntu revient à la charge avec son projet de téléphones intelligents propulsés par son système d'exploitation mobile.

Suite à l’échec d’une campagne de sociofinancement visant à produire son propre téléphone, Canonical est retourné à la table à dessin afin de perfectionner Ubuntu Touch, son système d’exploitation mobile basé sur Linux. L’entreprise, qui a déjà signalé son intention de s’associer avec des constructeurs pour la mise en marché de téléphones Ubuntu, a confirmé cette semaine que les premiers appareils seront lancés cet automne.

«Donc, s’ils se retrouvent entre de bonnes mains, les gens pourront [apprécier] les aspects sur lesquels nous excellons tandis que nous peaufinons notre catalogue d’applications et améliorons [le produit] dans d’autres domaines.»

«Notre première génération de téléphones sera fantastique dans certains domaines, mais paraîtra faible dans d’autres», explique Mark Shuttleworth, PDG de Canonical, dans le cadre d’une entrevue avec CNET. «Donc, s’ils se retrouvent entre de bonnes mains, les gens pourront [apprécier] les aspects sur lesquels nous excellons tandis que nous peaufinons notre catalogue d’applications et améliorons [le produit] dans d’autres domaines.»

Nous apprenions la semaine dernière que les premiers partenaires sont le fabricant chinois Meizu et le fabricant espagnol BQ. Dans le cadre du Mobile World Congress, ces derniers ont annoncé que des versions des téléphones Meizu MX3 et BQ Aquaris seront propulsés par Ubuntu Touch.

Avec de tels partenaires absents du marché nord-américain, difficile de se forger une opinion.

«En Europe, BQ a obtenu une bonne part de marché en se concentrant sur le design, en sachant très bien à qui ils s’adressent, et en pensant soigneusement à la stratégie de vente au détail», décrit Shuttleworth.

«Et Meizu en Chine, encore une fois, a vraiment percé le marché par la fidélisation, en identifiant un marché de niche spécifique, et en travaillant de façon formidable à faire quelque chose qui passionne [son équipe]. Il nomme ce segment digital lifestyle : [des utilisateurs] généralement plus jeunes, généralement plus incisifs, généralement plus conscients de ce qui est nouveau et dans le vent – et moins enclin à acheter [leur téléphone] d’un fabricant de masse.»

Les dernières nouvelles

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Plus d'actualités

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .