La Presse+ débarquera sur Android en avril

À surveiller

Québec

Après plus d’un an de fidélité à la plateforme iOS, l’édition numérique du quotidien québécois sera enfin offerte sur Android le 23 avril prochain.

Les propriétaires de certaines tablettes Android auront enfin droit à leur édition numérique de La Presse, qui sera disponible tous les matins dès 5h30 HNE à partir du 23 avril, et ce, gratuitement. Cette version augmentée du quotidien québécois permet l’accès à du contenu complémentaire (de la vidéo et des articles exclusifs) exclu de l’édition papier.

«Avec le lancement de sa version Android, notre édition numérique sera accessible à des milliers de nouveaux lecteurs qui auront désormais accès à un plus vaste choix de tablettes pour consulter La Presse+ gratuitement», a commenté Guy Crevier, président et éditeur de La Presse.

Puisqu’il existe une panoplie de tablettes Android sur le marché, l’équipe doit tester l’application sur chacune d’entre elles afin d’assurer une expérience sans anicroche. On promet que d’autres modèles viendront s’ajouter à la liste de tablettes compatibles au cours des prochains mois.

Certaines tablettes? Effectivement, puisqu’il existe une panoplie de tablettes Android sur le marché, l’équipe doit tester l’application sur chacune d’entre elles afin d’assurer une expérience sans anicroche.

Heureusement, la liste d’appareils compatibles avec La Presse+ est constituée des modèles les plus répandus.

Les tablettes Android compatibles au lancement :

  • Samsung Galaxy Note 10.1 (édition 2014)
  • Samsung Galaxy Note Pro 12.2
  • Samsung Galaxy Tab 3 8.0
  • Samsung Galaxy Tab 3 10.1
  • Samsung Galaxy Tab Pro 8.4
  • Samsung Galaxy Tab Pro 10.1
  • Google Nexus 7 (édition 2012)
  • Google Nexus 7 (édition 2013)
  • Google Nexus 10

Le quotidien promet que d’autres modèles de tablettes viendront s’ajouter à cette liste au cours des prochains mois. À noter que l’application nécessite qu’Android 4.2 (ou une version supérieure) soit installé sur l’appareil.

Depuis son lancement en avril 2013, La Presse+ a été installée sur plus de 435 000 iPad.

  • opportun

    Il va être intéressant de voir le taux d’utilisation de la version Android (un an plus tard) puisque Apple a 70% du traffic web canadien sur les tablettes et Samsung et compagnie (appareils compatibles à La Presse +) ont tout au plus 13% du traffic (selon StatCounter Global Stats au Canada). Selon une simple règle de trois, Android devrait avoir environ 56 550 installations active de La Presse+ cette année.

    Reste à voir si cela sera profitable pour La Presse. Major League Baseball avait des proportions équivalentes en terme d’utilisations de ses applications iOS et Android et ils ont désormais concentrés tous leurs efforts sur iOS (surtout que 85% des revenus/profits proviennent de iOS avec ces chiffres). Android représentait plus de 60% des coûts de développement et surtout des tests des différentes combinaisons appareils/versions de OS.

    • Denis

      Je suis d’accord sur certains points mais il faut aussi prendre en compte que malheureusement la plupart des applications sur Android sont fait pour les téléphones et non pour les écrans de tablettes d’ou le peut d’intérêt pour les utilisateurs Android sur tablette, mais si LaPresse + est bien fait je suis preneur.

    • Guillaume Gadbois Gervais

      J’ai vu les mêmes chiffres que vous … mais j’ai un peu de misère à y croire…. Avec android à 50% en amérique du nord environ… et 80% dans le monde c’est quasi impossible. Est-ce que lorsque les utilisateurs de android choisissent d’afficher une page en mode ordinateur (ce que tout le monde laisse activé la plus par du temps) les téléphones android son comptés comme des PC? Autant de tablette dans le monde et de cellulaire et personne ne va sur internet?

      • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        La fonction «Voir version ordinateur» n’est certainement pas utilisée à ce point pour expliquer une disparité entre ces chiffres!

      • opportun

        Les chiffres de vente (pour Apple à tout le moins puisque Android, les certitudes sont difficiles à avoir, certains chiffres importants ne sont pas divulgués comme les ventes réelles) et d’utilisation sont clairs, il n’y a pas d’interprétation possible sur la base d’une mauvaise lecture des appareils qui naviguent sur le web.

        http://gs.statcounter.com/#tablet-vendor-CA-monthly-201303-201402

        Il ne faut jamais mélanger parts de marché (appareils livrés ou vendus, c’est deux choses bien différentes) et utilisation réelle (traffic, requêtes, interactions). Et il faut toujours garder en tête la loi de Parreto (20-80).

        De plus, il faut toujours regarder les statistiques et résultats et les mettre en relations entre-eux. La réalité présentement, c’est qu’il y a des tonnes d’appareils Android qui servent très peu (téléphone, tablettes, autres appareils). De l’autre côté, il y a beaucoup d’appareils iOS qui sont utilisés fréquemment (plus que ceux d’Android). C’est vrai au Canada, mais aussi ailleurs dans le monde.

        Je ne dis pas que un est meilleur que l’autre, je dis juste que la réalité de La Presse, de MLB ou de tout autre organisation/compagnie est que iOS est très profitable et accessible. Android, c’est un vrai casse-tête avec plein de points d’interrogation sur l’utilisation, la compatibilité, la profitabilité, … Certaines organisations investissent dans le contenu pour Android, d’autres se cassent les dents et se concentre sur ce qui fait du sens pour eux.

        À suivre.

    • r2d3

      C’est vraiment étrange cet écart dans les chiffres. Remarquez, le deux personnes que je connais qui ont une tablette android, ne l’utilisent pas ou très rarement. Je ne sais pas pourquoi. Mon ipad air est greffé sur moi, il contient tout ce dont j’ai besoin. Il est bien pratique au quotidien… sauf la presse+, trop de pub, j’aurais préféré payer pour ne pas en avoir.

  • Olivier

    Il faut regarder l’avenir.

    Les parts de marché d’iOS sont en chute libre. Malgré un marketing incroyablement agressif.

    La Presse à toujours été pro MAC. S’ils ont décidés de faire le saut, ce n’est certainement pas pour le fun… C’est qu’ils voient bien que s’ils mettent tous les œufs dans le même panier, ils risquent fort de se retrouver marginalisé, avec la plate forme.

    • Olivier
      • opportun

        Les parts de marché ne veulent rien dire. Un fabricant a beau donner 100 millions de tablettes dans une année, si personne ne les utilisent ou si elles sont dédiées au tier-monde, on a un bel article dans ZDnet et c’est tout. La preuve, Apple a 8% du marché mondial des PC/Laptop et plus de 60% des profits de l’industrie des PC. Est-ce que à cause du 8% Apple est un joueur marginal? Oh que non.

        Une part de marché ne veut rien dire. Ni pour Apple ni pour les autres.

        Pour ce qui est de La Presse, ce n’est pas une question de Pro Mac ou Po ABC. C’était plusieurs questions du type: quels sont les lecteurs cibles pour nos commanditaires, quelle est la plateforme qui rejoindra un plus grand nombre de lecteurs (retournons en 2011, 2012 et 2013) et qui permet d’avoir une solution innovatrice. Il y avait aussi un enjeux d’expertise qu’Apple a su bien développer depuis 5 ans.

        Du côté prédiction, ma moyenne au bâton est pas mal bonne depuis les 10 dernières années. Et ceux qui misent sur Android n’ont pas eu un grand retour sur l’investissement jusqu’à maintenant et je ne vois rien de plus rose dans les prochaines années.

        On s’en reparle dans 12 mois.

        • Olivier

          Ça ne veut rien dire? Une plate forme qui fait plus que doubler ses parts en un an, ça ne veut rien dire?

          C’est bien beau de dire que les propriétaires de tablette iOs dépensent plus, mais il y a des limites a presser le citron. Un moment donner, si ton marché est saturé, que les nouveaux utilisateurs changent de plate forme, tu dois évoluer aussi.

          Ta théorie était bonne en 2012, dans un contexte de 40/60. Mettre des efforts pour rejoindre 60% des gens, qui en plus, sont prêts à dépenser plus… ok! Mais quand c’est rendu des affaires comme 80/20 et que même les anciens utilisateur de iOS, ceux qui sont prêts à dépenser plus, changent vers d’autres plateformes qui évoluent plus rapidement, au moment de changer leur appareils (ce qui a été mon cas en 2013), bien ça ne fonctionne plus.

          Et LaPresse, malgré leur efforts incroyable pro MAC, ont fini par se rendre à l’évidence.

          En passant, ça me fait penser à Métro! Quand j’ai changé d’appareil, j’ai été surpris de constater que je n’avais pas l’accès à l’application de cet épicerie. Je leur ai écrit. Ils m’ont dit que les statistiques d’utilisation de leur site web à partir d’appareils mobile montrait que seulement iOs était utilisé, alors, ils se concentrent sur ces appareils. J’ai essayé d’aller sur leur site web avec mon appareil Android, ça ne fonctionne vraiment pas bien! Le site est fait pour iOs! Alors, leurs statistiques ne veulent rien dire! Après, je suis allé sur le site d’IGA. Il fonctionne très bien, lui! Maintenant, je fais mon marché chez IGA…

  • Mumitrol

    Mettons les choses au clair. La Presse (Gesca) possède des parts chez Apple. C’est la raison pour laquelle La Presse pousse la plateforme IOS. Rad Can et La Presse couchent ensemble. Raison principale pour laquelle on ne voit que des $%?&* d’iPhone dans les émissions, téléromans et télé-séries de Rad Can. Quant à savoir pourquoi des applis n’existent que pour IOS alors que leurs parts de
    marché se limitent à 12% pour les téléphones et 36% pour les tablettes… cela reste du marketing verreux de la part de Apple et ses sbires…

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Théories conspirationnistes…

      • Olivier

        Mais, les conspirations existent…

      • Mumitrol

        En tant que journaliste, vous êtes peu renseigné. Au risque de me répéter, Gesca possède des actions chez Apple. C’est un secret pour personne dans le milieu…

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Ai-je nié que c’était le cas?

          Pourquoi alors faire une version pour Android? Sait-on si Gesca a des actions dans Google ou Samsung?

          Croyez-vous que le fait que La Presse+ at été une application exclusive à iOS a fait vendre 435 000 iPad supplémentaires? Si oui, quelles sont les retombées économiques perçues en dividendes par Gesca sur les 71 millions d’iPad vendus en 2013?

          Oui, Apple a peut-être courtisé La Presse pour qu’elle développe son édition numérique sur iOS. Google aurait pu en faire autant. La Presse a peut-être aussi évalué le marché en concluant que les utilisateurs d’iOS avaient une plus forte propension à acheter via la publicité, ou du moins être affectée par celle-ci. Mais de croire que Gesca a imposé à La Presse cette plateforme avec comme argument le fait qu’elle a «des actions» dans Apple est ubuesque. Même si La Presse+ avait contribué à la vente de 435 000 iPad (soit la totalité de son lectorat sur iOS), ça ne représente que 0,006% des ventes de 2013…

  • Sebastien Tremblay

    Guerre de plateforme !

    Je vous lis et puis j ai presque envie changer des mots pour « Windows », « Mac » et « Linux »…

    C’est un débat qui ne fini plus…. Il est certain que de mon côté, j’opte toujours pour des systèmes plus ouvert tel que Linux et Android.

    Pour la Presse+, si l’appli n’est pas compatible, bien j’irai ailleurs… C’est peu comme changer de poste de télé…

  • Bruno

    J’ai l’impression en lisant les commentaires que vous voyez tous ça comme une guerre de OS… Mais tout ce que veux La Presse c’est faire du cash et c’est en utilisant les deux OS les plus répendu qu’ils vont en faire… c’est aussi simple que sa… Oui La Presse sont pro-Apple, Québecor aussi… et après? C’est juste une question d’argent ici.