ZeniMax poursuit Oculus pour détournement de secrets industriels (MAJ)

Justice

Liste de tags

L’ancien employeur de John Carmack, aujourd’hui directeur technique chez Oculus, n’apprécie guère que le savoir-faire de ce dernier soit entre les mains d’une autre entreprise.

Après avoir manifesté son mécontentement plus tôt ce mois-ci, ZeniMax est passé de la parole aux actes. L’entreprise intente ainsi une poursuite contre Oculus et son fondateur Palmer Luckey pour «détournement de secrets industriels de ZeniMax en lien avec sa technologie de réalité virtuelle et infraction du droit d’auteur et des marques déposées de ZeniMax».

Selon Oculus, ZeniMax n’a jamais prétendu être la victime d’un détournement de secrets industriels avant l’annonce de son acquisition par Facebook.

La poursuite affirme également que sa propriété intellectuelle se retrouve au cœur de l’Oculus Rift depuis sa création. Elle déclare du même souffle que Oculus a ignoré toutes les requêtes de ZeniMax d’une «indemnité raisonnable» et continue d’utiliser sa propriété intellectuelle sans en avoir autorisation.

En 2009, ZeniMax s’est porté acquéreur de Id Software, le studio cofondé par Carmack et l’un des pionniers a avoir développé le jeu de tir à vision subjective. Aux yeux de ZeniMax, Oculus tire profit du savoir-faire développé par Carmack alors qu’il travaillait pour sa filiale.

De son côté, Oculus n’a pas commenté la poursuite. Toutefois, concernant les premières allégations, l’entreprise a nié s’être approprié la technologie de ZeniMax. Selon Oculus, ZeniMax n’a jamais prétendu être la victime d’un détournement de secrets industriels avant l’annonce de son acquisition par Facebook.

Rappelons que Facebook s’est porté acquéreur d’Oculus en mars dernier pour la coquette somme de 2 milliards de dollars US.

Soulignons que Carmack a quitté Id Software en novembre dernier afin de se consacrer à son poste de directeur technique chez Oculus à temps plein.

Mise à jour : Après avoir été approché par le blogue Kotaku, Oculus a déclaré : «Le procès intenté par ZeniMax n’a absolument aucun fondement. Comme nous l’avons affirmé auparavant, ZeniMax n’a pas contribué à aucune technologie d’Oculus. Oculus défendra vigoureusement ces allégations.»