Chute de prix pour la Xbox One, mais pas au Canada

Jeux vidéo

Microsoft a dévoilé aujourd’hui une baisse de prix pour sa console, qui se vendra 349$ US. Toutefois, cette offre est exclusive au marché américain.

En effet, selon le Toronto Star, la Xbox One dépourvue de Kinect continuera de se vendre 399$ CA au pays. Nous ignorons pour l’instant si cette chute de prix aura des répercussions sur le marché européen.

Ne planifiez pas votre voyage à Plattsburgh trop vite : 349$ US équivalent à 392$ CA.

«La promotion de 50$ sur toute Xbox One pour la période des Fêtes sera une offre applicable aux États-Unis chez certains grands détaillants», a déclaré un porte-parole de Microsoft. «Les décisions concernant les stratégies promotionnelles et les prix sont établis à un niveau local et en fonction du contexte du marché. Nous n’avons rien d’autre à annoncer pour le moment.»

À noter que le rabais de 50$ est applicable sur l’ensemble Xbox One seul et l’ensemble Xbox One avec Kinect.

Vous désirez profiter de cette offre? Ne planifiez pas votre voyage à Plattsburgh trop vite : 349$ US équivalent à 392$ CA. Autrement dit, le prix de l’essence à lui seul rendra le périple périlleux pour votre portefeuille.

Il sera intéressant de voir la réponse de Sony, et si celle-ci aura un impact ou non sur le prix de la PlayStation 4 à l’extérieur des États-Unis.

  • sylvain tremblay

    la panique chez Microsoft

  • Serge

    C’est dommage. Microsoft nous a habitué à des prix semblables d’un coté ou de l’autre de la frontière. Mais ce que je trouve le plus dérangeant, c’est qu’aujourd’hui, toutes ces nouvelles concernant les promotions traversent très rapidement les frontières des pays. Je pense que ça incite plus à boycotter un produit en attendant d’avoir la même chose que les autres. y’a 15 ans, on devait presque se déplacer pour avoir ce genre de données, donc on se foutais un petit peu de ce qui pouvait se passer l’autre bord de la frontière.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Il faut prendre en considération que le dollar canadien a chuté depuis ces derniers mois, ce qui n’a peut-être pas été le cas ces dernières années.