La Nintendo NX pourrait être propulsée par Android

Mystérieuse plateforme

Liste de tags

Devant des développeurs moins enclins à investir du temps pour apprendre à coder sur une autre plateforme, Nintendo envisage de se retourner vers un terrain qui leur est plus familier.

C’est en effet ce qu’a rapporté récemment l’agence Nikkei, qui tient son information d’une source interne chez Nintendo. En adoptant Android, Nintendo croit que cette stratégie lui permettra de séduire les développeurs tiers, dont la majorité travaille déjà sur des jeux et des applications tirant profit du système d’exploitation mobile de Google.

L’emploi d’un noyau commun avec ces appareils pourrait faciliter l’intégration à la NX de jeux conçus dans le cadre de ce partenariat.

Une décision surprenante si elle en est une, mais devant laquelle on ne doit pas tirer de conclusions hâtives. Soulignons que ce n’est pas la première fois qu’un fabricant de consoles s’intéresse à Android : en 2012, Sony a lancé PlayStation Mobile (précédemment PlayStation Suite), un écosystème parallèle destiné à certains appareils Android comprenant un catalogue de jeux exclusifs. Malheureusement, l’initiative n’a pas eu le succès escompté, et le retrait du service est prévu pour le 15 juillet prochain.

Sans compter que Nintendo a déjà officiellement emboîté le pas sur le marché des téléphones et tablettes en annonçant son partenariat avec DeNA en mars dernier. L’emploi d’un noyau commun avec ces appareils pourrait faciliter l’intégration à la NX de jeux conçus dans le cadre de ce partenariat.

Enfin, rappelons que la NX vise à remplacer ni la 3DS, ni la Wii U. Le PDG de Nintendo, Satoru Iwata, n’a d’ailleurs jamais dit qu’il s’agissait d’une «console» à proprement parler, mais d’une «plateforme de jeux vidéo avec un tout nouveau concept».

Bref, on ne peut ainsi pas conclure que Nintendo souhaite produire une Ouya ou quelque chose de la sorte. N’empêche, alors que Microsoft et Sony ont adopté une architecture drôlement plus similaire au PC avec leurs plus récentes consoles, l’idée de voir Nintendo en faire autant avec celle des téléphones et tablettes ne semble pas complètement absurde.