All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Québec dépose un projet de loi visant Airbnb et l’hébergement illégal

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Le gouvernement Couillard a déposé cette semaine un projet de loi destinée à encadrer l'hébergement touristique en intégrant les activités liées aux services comme Airbnb.

Prochainement, les Québécois qui louent leurs propriétés à des fins commerciales seront contraints d’obtenir un permis afin de percevoir et verser au gouvernement la taxe d’hébergement. C’est en effet ce qu’a appris Radio-Canada, une nouvelle qui fait suite aux propos tenus par la ministre du Tourisme, Dominique Vien, en avril dernier.

Ainsi, devant la multiplication de services comme ceux de Airbnb, qui permettent à des particuliers de louer leurs chambres, leurs maisons ou leurs condos à des voyageurs à travers le monde, Québec propose une loi venant encadrer ce nouveau type d’offre parallèle qui nuit à l’offre d’hébergement conventionnelle légale.

Qu’est-ce que cela signifie?

Le projet de loi ne cible pas ceux qui louent leurs propriétés de façon occasionnelle.

Les changements apportés par le projet de loi 67 ciblent principalement les personnes qui louent leurs propriétés à des fins commerciales. Ceux-ci devront se doter d’une certification, au coût de 200$ par année, et percevoir la taxe d’hébergement sur leurs transactions afin de la reverser au gouvernement. Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant atteindre 100 000$.

Toutefois, comme le souligne la ministre, le projet de loi ne cible pas ceux qui louent leurs propriétés de façon occasionnelle :

«Nous ne voulons pas embêter la dame ou le monsieur qui part un mois en France et qui veut louer son logis. Ce n’est pas de ça qu’il est question ici.»

Par la même occasion, le gouvernement redéfinit ce qu’il qualifie de touriste, une désignation qui englobera désormais à la fois les personnes visitant un endroit pour le plaisir ou pour affaires, pour un séjour d’une nuit ou d’un an.

Afin de faire respecter la loi, le ministère du Tourisme autorisera ses mandataires – la Corporation de l’industrie touristique du Québec, Camping Québec et la Fédération des pourvoiries du Québec – à procéder à des inspections. Par conséquent, le nombre total d’inspecteurs passera de 2 à 16.

Les dernières nouvelles

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Plus d'actualités

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .