All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Microsoft dévoile une version éducative de Minecraft

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Un jeu vidéo peut-il être le parfait prétexte poussant des élèves à apprendre à l'école? Microsoft semble croire que oui.

Ainsi, l’entreprise annonce aujourd’hui qu’une version de Minecraft destinée au milieu de l’enseignement sera lancée cet été. Le populaire jeu vidéo pourra par conséquent être exploité par des écoles afin d’inciter les jeunes à explorer des environnements ancrés dans le monde réel, comme une reconstitution de la ville de Pompéi à l’époque de l’Antiquité, les pyramides de Gizeh ou des temples grecs.

Les exemples sont multiples et ne se limitent pas qu’à l’histoire ou la géographie. On peut aussi imaginer tirer profit du jeu dans le cadre d’un cours de biologie, ou même en faire l’exploitation pour poser des problèmes mathématiques. C’est d’ailleurs déjà le cas à l’école Wilfrid-Bastien de Montréal, qui utilise Minecraft dans ses salles de classe, comme le rapportait l’émission Désautels le dimanche dans un reportage en novembre dernier.

Microsoft tente de séduire le milieu éducatif, où l’entreprise a perdu du terrain ces dernières années.

Bien entendu, Minecraft : Education Edition ne vient pas remplacer l’enseignant – il servira plutôt d’outil venant appuyer ou contextualiser la matière enseignée. Cette initiative est davantage une façon pour Microsoft de séduire le milieu éducatif, où l’entreprise a récemment perdu du terrain face à des plateformes rivales comme l’iPad ou le Chromebook.

Au menu, la version éducative bénéficiera d’un meilleur système de gestion de cartes (faisant en sorte que les élèves retrouvent facilement leur chemin), d’un compte administrateur permettant aux enseignants de restreindre l’utilisation de certaines ressources, et d’une fonction caméra permettant aux utilisateurs de prendre des clichés qui seront répertoriés dans un album photo.

À l'intérieur de l'œil humain.
À l’intérieur de l’œil humain.

Ce ne sont là que des changements mineurs, et le vrai jeu demeure évidemment présent. De plus, la licence du jeu (au coût de 5$ US par utilisateur) est jumelée à un compte Microsoft individuel, permettant donc aux étudiants d’installer le jeu à la maison.

Enfin, Microsoft n’a pas l’intention d’offrir elle-même le contenu éducatif. L’entreprise invite les enseignants stimulés à l’idée d’exploiter Minecraft dans leurs classes à fournir leurs créations ou à télécharger les contenus proposés par la communauté. Reste à savoir maintenant s’il y aura suffisamment de professeurs doués en informatique pour générer du contenu pertinent et adaptable aux divers programmes d’enseignements partout dans le monde.

Les dernières nouvelles

Test du jeu The Legend of Zelda: Skyward Sword HD – Retour en force d’un jeu sous-estimé

Test du jeu The Legend of Zelda: Skyward Sword HD – Retour en force d’un jeu sous-estimé

10 des jeux vidéo les plus étranges jamais parus

10 des jeux vidéo les plus étranges jamais parus

Test du jeu Mario Golf : Super Rush – Parties de mini-golf

Test du jeu Mario Golf : Super Rush – Parties de mini-golf

Plus d'actualités

Village sinistre, jeux de rôle classiques et pirates impitoyables: 8 jeux à surveiller en mai !

Village sinistre, jeux de rôle classiques et pirates impitoyables: 8 jeux à surveiller en mai !

Trouver le meilleur prix pour votre forfait mobile et Internet

Trouver le meilleur prix pour votre forfait mobile et Internet

Du butin, du baseball et des photos de Pokémon: 6 jeux à surveiller en avril !

Du butin, du baseball et des photos de Pokémon: 6 jeux à surveiller en avril !

Populaires

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Les meilleurs et pires opérateurs mobiles du Canada selon J.D. Power

Les meilleurs et pires opérateurs mobiles du Canada selon J.D. Power

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .