Facebook ouvrira la plateforme Instant Articles à tous les éditeurs

Crise des médias

Le 12 avril prochain, tous les éditeurs pourront exploiter la plateforme Instant Articles de Facebook, peu importe leur taille ou leur situation géographique.

C’est en effet ce qu’a annoncé aujourd’hui Facebook, dévoilant par la même occasion la date de la conférence F8, soit le rendez-vous annuel destiné à ses développeurs où l’entreprise dévoilera de nouveaux produits et services.

Plusieurs médias ont témoigné de leur déception à propos d’Instant Articles, ayant l’impression que Facebook cherche simplement une approche pour alimenter sa propre plateforme publicitaire.

Introduit en mai dernier, Instant Articles est une plateforme qui permet aux éditeurs de partager l’intégralité de leurs articles à même Facebook. Cette façon de procéder permet aux utilisateurs d’accéder plus rapidement au contenu convoité, particulièrement sur un appareil mobile, pour qui le passage du réseau social à un article représente en moyenne un délai de huit secondes.

Pour le moment, cette plateforme n’est réservée qu’à une poignée de partenaires. Au Canada, les premiers médias à avoir adopté Instant Articles ont été Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec, les magazines Châtelaine et Maclean’s, et le réseau Sportsnet.

À noter que plusieurs médias ont témoigné l’an dernier de leur déception dans l’exécution de ce programme, ayant l’impression que Facebook cherche simplement une nouvelle approche pour alimenter sa propre plateforme publicitaire. Devant ces inquiétudes, plus précisément en ce qui a trait au partage de revenus, l’entreprise a tenu une fois de plus à rassurer les éditeurs en dévoilant la nouvelle aujourd’hui.

«Les éditeurs peuvent choisir d’intégrer leurs propres publicités, conservant ainsi 100% des revenus, et d’obtenir les données de suivi à travers leur propre système d’analyse de performances, ou ils peuvent monétiser leur contenu par le biais du réseau d’audiences de Facebook», a souligné Josh Roberts, gestionnaire de produits.

La crise dans laquelle est plongée l’industrie médiatique traditionnelle sera-t-elle résolue par Facebook? Chose certaine, le réseau social n’est pas le seul à se pencher sur le problème lié à la lenteur avec laquelle les mobinautes doivent composer. Rappelons que Google travaille également à accélérer le Web sur mobile avec son initiative open source Accelerated Mobile Pages.

  • https://twitter.com/ulysse_martin Ulysse C.

    Pourquoi cette plateforme sera réservée qu’à une poignée de partenaires? Si j’ai un blogue, j’aimerais bien partager le contenu sur Facebook.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      La nouvelle stipule justement que la plateforme sera ouverte à l’ensemble des utilisateurs le 12 avril prochain.