Première bande-annonce du film Snowden d’Oliver Stone

Cinéma

Liste de tags

Les premières images du film basé sur la plus importante fuite de renseignement du gouvernement américain se retrouvent aujourd’hui sur YouTube.

Si vous croyez d’abord qu’il s’agit d’une œuvre de fiction cherchant à renverser l’opinion favorable du public à l’égard du geste qu’a posé Edward Snowden en 2013, détrompez-vous.

Selon Time Magazine, le réalisateur Oliver Stone était si inquiet à l’idée que la NSA puisse lui mettre des bâtons dans les roues qu’il a choisi de tourner son film en Allemagne. Après avoir surmonté les difficultés qu’a imposées le financement d’un projet si controversé, la première bande-annonce de Snowden a été partagée aujourd’hui par la maison de production Open Road Films.

On y retrouve Joseph Gordon-Levitt dans la peau (mais surtout la presque voix) d’Edward Snowden, qui se voit forcé de quitter l’armée en raison de l’état de ses jambes, dont les blessures se sont empirées au cours de ses multiples séances d’entraînement militaire. Son médecin lui mentionne alors qu’il existe toute sorte de façon de servir son pays.

Subito presto, il se retrouve employé à la CIA, où il impressionnera tout le monde par son génie. Snowden est alors relégué à la NSA, et y gravite rapidement les échelons. Son employeur est «très content avec lui», jusqu’à ce qu’il soit confronté par l’existence d’un système de cybersurveillance exploité par le gouvernement pour contrer la menace terroriste. Lorsqu’il demande à son collègue qui est la cible de ce sophistiqué système, filtrant appels, textos, courriels et essentiellement toute forme de communication, son ami lui répond : «Tout le royaume, Blanche Neige.»

Le truc est de se faire ami avec le plus naïf des gardiens de sécurité pour lui lancer en franche camaraderie ledit cube Rubik avant de passer à travers le détecteur de composantes électroniques.

On pourrait s’arrêter là et saluer le génie du jeu de mots entre «Snowden» et «Snow White», mais passons.

Troublé par cette découverte, Snowden décide alors d’emmagasiner 1,7 million de documents détaillant les divers programmes de surveillance représentant 60 Go de données sur une carte Micro USB en l’espace de quelques secondes. Il dissimule la carte dans un cube Rubik, et parvient à quitter son bureau sans que celle-ci ne soit détectée. Le truc est de se faire ami avec le plus naïf des gardiens de sécurité pour lui lancer en franche camaraderie ledit cube Rubik avant de passer à travers le détecteur de composantes électroniques.

Snowden n’a évidemment rien à voir avec le documentaire Citizenfour de Laura Poitras. Il s’agit d’une œuvre de fiction basée sur des événements réels, à l’instar des films The Social Network et Steve Jobs.

On ignore à quel point Edward Snowden a été impliqué dans le projet. Toutefois, comme le souligne Showbizz.net, le duo Gordon-Levitt et Stone aurait rencontré secrètement Snowden, probablement quelque part en Russie.

D’ailleurs, le principal intéressé a rapidement partagé la bande-annonce sur Twitter, en commentant que pendant deux minutes et trente-neuf secondes, tout le monde à la NSA a cessé de travailler. Selon Snowden, le cube Rubik risque bientôt d’être banni des édifices fédéraux.

Snowden prendra l’affiche le 16 septembre prochain.

  • http://Rhialto.com/ Rhialto

    Sait-on si le truc du cube Rubik est réel ou si c’est une idée de Hollywood?

    2 trucs: « ledit cube Rubik avant de passer » et « pendant deux minutes et trente-neuf secondes » serait plus juste. :-p

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      On ignore à quel point Edward Snowden a été impliqué, alors on ignore si l’histoire du cube Rubik est vraie. Pour le reste, c’est corrigé. Merci!

      • http://Rhialto.com/ Rhialto

        Vous avez ajouté le mot de alors qu’il fallait plutôt remplacer le par de! Sinon ça dit que le cube est passé à travers le détecteur.