La bande originale de DOOM cache un message satanique

Ça parle au yâbe!

Un pentagramme et les chiffres 666 reviennent à répétition lorsque l’on analyse la chanson Cyberdemon à l’aide d’un spectographe.

La découverte a d’abord été partagée sur Reddit par l’utilisateur Tombcb, avant d’être reprise par divers YouTubers, dont la chaîne Nerd Sauce ci-dessous.

Ce easter egg en soi est fondamentalement anodin, mais démontre encore une fois à quel point id Software n’a pas perdu son sens de l’humour.

L’équipe fondatrice s’amusait déjà à ses débuts à planter ce genre de blagues, allant jusqu’à cacher l’image de la tête décapitée de John Romero – le créateur de la série – à son insu derrière le mur du gardien final de DOOM II : Hell on Earth. La phrase inversée «To win this game, you must kill me, John Romero» prononcée au début du niveau a d’ailleurs été produite par Romero en réponse à cette blague, prouvant au reste de l’équipe qu’il avait découvert le easter egg et qu’il donnait sa bénédiction de laisser l’image dans la version finale du jeu.

Bien entendu, ce n’est pas la première fois que l’on découvre des images cachées dans de les fréquences d’un échantillon sonore.

La marque de commerce d'Aphex Twin? Son visage distorsionné pour être incroyablement laid.

La marque de commerce d’Aphex Twin? Son visage distorsionné pour être incroyablement laid.

En 1999, le musicien britannique Richard D. James, alias Aphex Twin, avait caché la photo de son visage vers la fin de la chanson ΔMi−1 = −αΣn=1NDi[n][Σj∈C[i]Fji[n − 1] +Fexti[n−1]] (surnommée Equation par ses fans).

La main incorporée à la fin de la chanson My Violent Heart et la pochette de l'album Year Zero de Nine Inch Nails.

La main incorporée à la fin de la chanson My Violent Heart et la pochette de l’album Year Zero de Nine Inch Nails.

Trent Reznor, qui a d’ailleurs participé à la musique du jeu Quake, a quant à lui cacher l’image d’une main venant de l’eau-delà à la fin de la chanson My Violent Heart dans le cadre d’une campagne promotionnelle pour l’album Year Zero de Nine Inch Nails. Le chanteur a admis avoir volontairement laissé une clé USB dans les toilettes d’un concert à Lisbonne au Portgual en 2007. Un fan l’a retrouvé, la chanson s’est propagée sur Internet, et quelqu’un a eu l’idée de passer celle-ci dans un spectrographe. Ce n’est que plusieurs mois plus tard que la pochette de l’album, révélant une main identique, a été dévoilée par l’artiste.

  • Virgile Lafreniere

    intéressant, comment fait on pour insérer une image dans un spectrogramme sans avoir d’impact sur le son?

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      C’est impossible. À moins de générer des graves ou des aiguës à l’extérieur de ce que l’être humain peut percevoir, mais dans ce cas je crois que la couleur affichée par le spectrogramme serait trop pâle pour être réellement perceptible. Remarquez que le pentagramme et les 666 correspondent à des endroits dans la chanson où un bruit est perceptible. La main à la fin de la chanson de Nine Inch Nails sonne comme une aspiration, et le visage d’Aphex Twin est plutôt cacophonique.

  • Gaston

    Ça me rappelle la conférence que j’avais vu au secondaire sur le « Backward masking process » avec exemple des chansons « Number Nine », « Starways to Heaven » et « Another One Bites The Dust ».