Capcom vous invite à jouer à Resident Evil 7 en famille

Réalité virtuelle

Si l’idée de jouer à Resident Evil 7 en réalité virtuelle vous fait trop peur, son producteur Masachika Kawata à une solution toute simple : laissez votre famille être témoin de votre souffrance.

Resident Evil 7, un jeu pour toute la famille? À moins que la franchise ne subisse une importante transformation, à des kilomètres de ce que propose la démo lancée sur PSN en début de semaine, difficile de conjuguer décapitation de zombies et jump scares avec les aventures du dessin animé La Pat’ Patrouille.

Welcome to the family, son?

Oui, c’est une drôle d’idée. Et ce n’est certainement pas une famille avec des enfants en bas âge qu’avait en tête Kawata lorsqu’il a fait la déclaration suivante dans le cadre du E3 :

«Rassemblez des gens autour de vous et vivez la terreur collectivement.

«Si vous craignez que [Resident Evil 7 en réalité virtuelle] soit une expérience trop intense à vivre seul, il y a toujours le plaisir d’apprécier l’horreur avec d’autres personnes», a déclaré Kawata au blogue The Verge. «Peut-être en famille ou entre amis, rassemblez des gens autour de vous et vivez la terreur collectivement. Ça peut être un bon moyen de diminuer la tension plutôt que d’y jouer seul et de vous rendre fou avec un jeu d’horreur.»

Il est certain que de regarder en groupe un film ou un jeu d’horreur est une expérience complètement différente. Suffit de voir les réactions de personnes qui s’amusent à jour à Five Nights at Freddy’s entre amis sur YouTube pour le comprendre.

Par la même occasion, Kawata a confirmé que le jeu allait bel et bien se dérouler dans l’univers déjà établi des épisodes antérieurs – un clin d’œil à la société Umbrella se retrouve d’ailleurs dans la démo. Toutefois, Resident Evil 7 apporte son lot de changements importants. Non seulement la perspective de la caméra est changée, passant d’une vision objective à subjective, mais les G-Virus et T-Virus ont été relégué aux oubliettes pour faire place à une horreur beaucoup plus psychologique.

Le réalisateur Koshi Nakanishi a de son côté expliqué à quel point le changement de perspective a eu un impact sur la conception du jeu.

«Ça vous met vraiment dans l’état d’esprit où vous pensez : ces choses m’arrivent à moi, et que c’est moi qui suis à l’écran», a-t-il dit. «Ça nous force à suivre un itinéraire différent selon lequel les personnages ne sont pas que des héros ultra-courageux – ils doivent s’apparenter à quelqu’un de plutôt ordinaire, car c’est vous qui êtes dans leurs souliers.»

Il est intéressant de souligner que le segment interactif de la démo de Resident Evil 7 ne se retrouvera pas dans le jeu final. Capcom souhaitait plutôt livrer un aperçu des nouvelles mécaniques de jeu et de l’ambiance, qui est d’ailleurs non sans rappeler P.T., le playable teaser de ce que devait être le nouveau jeu de la série Silent Hill avant que Konami ne décide d’annuler le projet.

Ainsi, Resident Evil 7 se présente comme une expérience où le joueur se sentira plus démuni, et ce dernier ne pourra pas compter sur une artillerie aussi lourde que dans les précédents opus.

Le lancement de Resident Evil 7 est prévu le 28 janvier prochain sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Le mode de réalité virtuelle est pour l’instant réservé qu’aux détenteurs du PlayStation VR.