Facebook et Twitter souhaitent combattre les fausses nouvelles et canulars

Contre la désinformation

Devant l’ampleur que représente la circulation de fausses informations et d’articles qui bernent les internautes, Facebook, Twitter et une vingtaine de médias se sont rallié à une coalition dans le but d’améliorer la diffusion de l’actualité en ligne.

Ils ont ainsi joint cette semaine le réseau First Draft News, fondé en 2015 et soutenu notamment par Google News Labs, afin de déterminer avec leurs pairs de meilleures pratiques favorisant le journalisme à l’ère du numérique.

«On ne va pas résoudre ce problème du jour au lendemain, mais on ne va certainement pas le résoudre en travaillant chacun à titre d’organismes individuels.»

«Nous vivons à une époque où la confiance et la véracité sont des questions auxquelles toutes les rédactions, et de plus en plus de réseaux sociaux, sont confrontés», explique Jenni Sargent, directrice générale de First Draft News.

De nos jours, lorsqu’on parcourt les réseaux sociaux, tous les partages d’articles externes sont affichés de manière identique : que ce soit un article volontairement trompeur, à saveur humoristique, ou rapporté maladroitement par un autre internaute comme vérité absolue.

«Filtrer les fausses informations peut être une tâche difficile. Même si les médias ne partagent que les histoires dont l’authenticité a été validée et contrôlée, tout le monde peut désormais être éditeur et une source potentielle d’informations», ajoute-t-elle. «On ne va pas résoudre ce problème du jour au lendemain, mais on ne va certainement pas le résoudre en travaillant chacun à titre d’organismes individuels.»

L'ensemble des membres du réseau First Draft News.

L’ensemble des membres du réseau First Draft News.

Parmi les membres de First Draft News, on retrouve aujourd’hui Facebook, Twitter, YouTube, The New York Times, The Washington Post, BuzzFeed, CNN, ABC News, ProPublica, l’AFP, The Telegraph, France Info, Breaking News, Le Monde, International Business Times UK, Eurovision News Exachange et Al-Jazeera Media Network.

D’autres organismes, dont Amnistie Internationale, European Journalism Centre, American Press Institue, International Fact Checking Network, et le Duke Reporters’ Lab, font également partie de cette coalition.

«Chaque partenaire sera invité à partager ses connaissances, à mettre en place des politiques, et à concevoir des formations sur l’utilisation des réseaux sociaux par les journalistes pour trouver des informations et en publier», précise Sargent.

  • Gaston

    « Devant l’ampleur que représente la circulation de fausses informations et d’articles qui bernent les internautes »

    Donc, on ne verra plus de déclarations de Donald Trump ???

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Attention, les citations de Donald Trump sont en grande partie vraies (j’exclue ici les fausses, évidemment). Par contre, la teneur de ses propos, c’est autre chose… ;)