La Nintendo Switch n’aura pas de service vidéo à son lancement

Dédiée aux jeux

Oubliez Netflix ou YouTube, la vocation de la nouvelle console de Nintendo se résumera à ce que l’entreprise fait de mieux : les jeux vidéo.

C’est en effet ce qu’a appris le blogue Kotaku dans le cadre d’un entretien par courriel qui s’est tout de même soldée par un nombre important de questions laissées sans réponses.

Nintendo cherche manifestement à positionner la Switch différemment de son prédécesseur.

«Tous nos efforts ont été concentrés pour faire de la Nintendo Switch une incroyable plateforme dédiée aux jeux vidéo, et par conséquent, elle ne sera pas compatible avec les services de vidéo sur demande lors de son lancement», a expliqué un porte-parole de l’entreprise. «Cependant, la prise en charge des services de diffusion vidéo en continu [comme Twitch et YouTube] est envisagée pour une mise à jour ultérieure.»

Cette décision fait preuve d’un changement de stratégie selon lequel Nintendo cherche à positionner la Switch différemment de son prédécesseur. Bien des joueurs semblent avoir oublié le défunt service Nintendo TVii, lancé au Japon et aux États-Unis quelques semaines après la Wii U, qui permettait d’accéder plus facilement aux contenus offerts par des services tels que Hulu, Netflix, Amazon, et certains câblodistributeurs.

nintendotvii

Nintendo n’a toutefois pas su surmonter les nombreuses difficultés l’empêchant de déployer le service à l’échelle internationale. Si bien que l’idée semble avoir été complètement abandonnée cette fois-ci. Sans doute pour le mieux.

Comment la Switch se connecte-t-elle aux comptes existants des propriétaires de Wii U et 3DS? La Switch sera-t-elle compatible avec les jeux préalablement achetés sur Virtual Console? La Switch aura-t-elle sa propre ludothèque de jeux Virtual Console, ou si ce sera la même que ce que propose déjà la Wii U et 3DS? Comment le mode en ligne de jeux SNES fonctionnera? Y a-t-il des trophées ou succès sur le système?

À toutes ces questions, la réplique de Nintendo fut la même : «Nous n’avons rien à annoncer pour le moment.»

Kotaku a aussi appris que la Nintendo Switch n’est nullement rétrocompatible : ni avec les jeux ni avec les périphériques. Cela signifie que contrairement à ce que l’on pouvait croire, la manette Wii U Pro ne pourra être utilisé avec la console à son lancement. «Le soutien de certaines manettes pourrait être envisagé pour une mise à jour ultérieure», a cependant ajouté Nintendo.

En ce qui concerne l’espace de stockage de 32 Go (mémoire NAND), Nintendo a confirmé qu’une partie serait réservée au système, alors que le reste pourra servir à stocker les sauvegardes et données de progression liées aux jeux. Si une carte microSDXC est présente, les jeux, mises à jour et contenus téléchargés (DLC) seront stockés sur celle-ci. Dans le cas contraire, ces données se battront pour se tailler une place dans le stockage interne de la console.

Bref, les sauvegardes et données de progression liées aux jeux se retrouveront toujours sur la mémoire interne. Soulignons également qu’il sera impossible de sauvegarder votre progression directement sur la carte d’un jeu physique acheté en magasin.

Enfin, si Miiverse est absent de la Switch, un outil permettant de créer de Mii sera accessible à partir des paramètres de la console. Qui plus est, un maximum de 8 profils peuvent être créés sur une Nintendo Switch.

  • sylvain tremblay

    normal c’est pas les joueurs viser

    • BERRI-UQAM

      lol en Français ça donne quoi ?

  • Lucky Luke

    Tant qu’à miser sur la portabilité, ils auraient dû prévoir un minimum d’applications compatibles pour lire les fichiers multimédias et aller sur internet. J’aurais aimé (tant qu’à y aller avec ce concept foireux de console portable) une console qui peut servir de smartphone aussi tant qu’à y être, avec un emplacement SIM. La même console en 5,5″ avec les joy-con amovibles et là Nintendo aurait eu quelque chose qui aurait p-e pu m’intéresser.